Welcome to Cambodgia!

Ça y est nous avons nos visas en poche, nous sommes dans le bus direction Phnom Penh !

Souvenez vous, nous avions anticipé nos visas à Ho-Chi-Minh pour éviter la corruption à la frontière.

Déterminés à ne pas nous laisser faire, nous avons tout d’abord refusé de donner nos passeports à l’agent du bus. Celui-ci collectait en effet les passeports de tout le monde, car selon lui ça irait plus vite… mouais on préfère tout gérer.

Le sketch côté vietnamien peut alors commencer ! Il y a un guichet normalement réservé aux étrangers, qui est saturé de Vietnamiens (ou Cambodgiens) brandissant leurs passeports au douanier garnis d’un petit billet. Autant dire que nos passeports vident se sont vite vus relégués sur le côté.

L’agent de notre bus, nous conseille alors d’aller dans la file des locaux, et de patienter, car celle-ci n’est pas soumise au même petit manège. Les locaux ne semblent pas ravis de nous voir dans cette queue, et nous font signe d’aller payer à l’autre. Ils essaient de nous doubler, et se moquent de nous quand nous leurs disons ne pas vouloir donner un billet au douanier. Tout ceci prend du temps, et fait prendre du retard aux autres passagers du bus, qui eux ont payé…

L’agent nous dit alors qu’ils nous attendront du côté Cambodgien.

Nous mettrons 1h environ à nous faire enfin tamponner nos passeports uniquement pour la sortie du territoire. Nous devons encore passer à l’immigration côté Cambodgien.    Nous sommes alors ravis d’avoir pris l’initiative d’anticiper les visas, car on se dit qu’on ne serait pas sorti de l’auberge sinon !

Finalement la deuxième étape sera expédiée en 5 minutes, pas de trace de corruption de ce côté de la frontière !

Nous retrouvons notre bus à un restaurant, non loin de là, et pouvons poursuivre notre route vers Phnom Penh !

Phnom Penh

Nous avions réservé une guesthouse proche du centre. Nous marcherons environ 2km pour y parvenir depuis la station de bus.

DSCF2778-001

A notre arrivée à la réception, nous tombons sur un couple de voyageur attablé. Hugues les reconnaît immédiatement : « vous êtes voyages à deux sacs ? ». Effectivement, il s’agit de Philippe et Mathilde, deux tourdumondistes que nous suivons par blogs interposés ! Le monde est vraiment petit !

Nous discuterons un moment, et décidons de nous retrouver le soir même pour manger ensemble !

La journée du lendemain sera consacrée à la visite de la ville. Nous passerons par le palais royal, le marché central, le quai sisowath, le monastère bouddhiste Wat Oulanom

Cette journée sera également l’occasion pour nous, de relever notre défi : manger une mygale grillée ! Nous en trouvons assez facilement au marché : 1$ les deux !

DSCF2771-001

On se pose dans un café et prenons deux bières pour faire passer la chose ! Vous pouvez voir le détail dans la vidéo : Défi Cambodge.

Le jour suivant nous prenons le bus pour rallier Kep, accompagnés de Philippe et Mathilde !

Kep

Kep est une petite ville côtière à l’est du Cambodge, toute proche de la frontière Vietnamienne. Celle-ci est surtout réputée pour ses crabes.

DSCF2857-001

Nous avions de nouveau réservé une guesthouse. Ceci n’est pas franchement dans nos habitudes, mais à 6$ la nuit, on ne pouvait pas faire mieux !

En descendant du bus, Justine se rend compte que son ordinateur n’est pas dans son petit sac !! Scène de panique, on prend un tuk tuk tous les quatre pour nous acheminer rapidement à l’hôtel. Justine téléphone à la précédente guesthouse de Phnom Penh : ils ont effectivement trouvé l’ordi caché sous le drap… Quand on est un boulet, on est un boulet!

Ils le garderont en lieu sur, cela nous revaudra un passage par la capitaleDSCF2814-001 pour le récupérer d’ici quelques jours !

Le soir même nous nous rendons chez Kimly ! Une adresse relayée par de nombreux voyageurs, et très fréquentée par les expats français ! Nous y dégusterons le crabe de Kep au poivre de Kampot ! Une tuerie !

 

Le matin suivant, il est temps de nous dégourdir les jambes : direction le parc national de Kep ! On enfile nos chaussures de rando, et partons pour 3h de marche !

DSCF2818-001

Le début est vraiment facile, sur un chemin bien large. Nous sommes toujours accompagnés de Mathilde et Philippe, avec qui nous nous entendons très bien ! Nous passons par plusieurs panoramas assez sympas, et pouvons observer les singes sur un grand arbre majestueux.DSCF2827-001

Jusque là, nous étions sur la boucle qui fait le tour du parc. Nous souhaitions monter au point le plus haut : Phnom Kep , et redescendre par Sunset Rock (un point de vue à priori très joli).

Diverses options s’offrent à nous puisque de nombreux sentiers y conduisent. Nous nous décidons à nous enfoncer dans la forêt au niveau du km 4. Au début de celui-ci est précisé : difficile, avec passage de cordes. On se dit qu’ils doivent surévaluer la difficulté, et Hugues part en éclaireur, bien décidé à passer par ce chemin ! On suit, dans un sentier étroit envahi par la végétation !

On vous avait déjà dit que Justine est une trouillarde finie ! Est bien elle a encore pu en faire la démonstration. Parce qu’à l’entrée du sentier, il était également fait mention de gros scorpions noirs…(oui bon, c’était pas écrit gros, mais ça avait l’air gros sur la photo). Tout le long du trajet, on a donc pu entendre le mot « scorpion », et « attention ».

Nous voici donc arrivés à ces fameuses cordes, qui sont vraiment nécessaires à l’ascension. Nous montons quasi en rappel sur certaines parties, et maudirons Hugues plusieurs fois pour sa brillante idée d’itinéraire… La chaleur est étouffante et humide, nous dégoulinons littéralement quand nous parvenons à Phnom Kep ! Grosse déception, aucune vue…juste un panneau qui précise qu’on est au point le plus haut (286m).

Nous croiserons un bouddha, et arriverons à Sunset Rock peu de temps après. La vue ici, est agréable est dégagée ! Ouf, on n’a pas fait tout ça pour rien !

Nous mangerons sur le chemin du retour et les garçons loueront des vélos pour aller à la plage.

Le soir, nous avons une bonne surprise ! Mathilde et Philippe nous annoncent que nous serons rejoint par deux autres tourdumondistes : Joël et Vanessa (deux sacs en Vadrouille). Ceux-ci ont réservé le même hôtel que nous à Kep, et ils sont actuellement à Phnom Penh !

Mathilde les appelle pour savoir s’ils peuvent passer récupérer l’ordinateur. Encore une fois nous sommes chanceux, car ils sont juste à côté de notre ancienne guesthouse. Ils auront la gentillesse d’aller le chercher pour nous le ramener ! Merci encore à tous les quatre pour cette belle collaboration 😉

Nous ne les verrons que dans quelques jours, car nous avions décidé de louer un scooter pendant 3 jours, pour partir à la découverte de Kampot et ses environs !

Trois jours à deux roues

Nous débutons notre journée à scooter, par une petite halte au « crabe market » de Kep! Celui-ci est plutôt sympa et regorge de produits à tester! Nous y dégusterons du jus de canne fraichement pressé et des raboutans!

Nous enchainons ensuite par la visite de la Sotthy’s Pepper Farm (au nord de Kep). La région est réputée pour son poivre, très parfumé, qui se vend à prix d’or.DSCF2867-001

Nous profiterons d’une visite gratuite de la plantation, ainsi que de plein d’informations vraiment intéressantes.

Après la pause déjeuner, nous nous rendons à Kampot ! Ville qui est encore marquée architecturalement parlant par son passé colonial ! Les bâtiments sont vraiment jolis, et l’ambiance ici nous plait immédiatement.

DSCF2885-001

Kep est sympa aussi, mais la ville étant très éparpillée, elle est beaucoup moins animée !

Nous nous baladons tout l’après midi, et sommes vraiment ravis d’avoir décidés de venir passer deux jours ici !

Le lendemain, grosse journée de scoot, puisque nous allons découvrir le parc national du Bokor ! Une quarantaine de km nous sépare du sommet !

La route pour y accéder est belle, et nous enchainons les virages jusqu’en haut ! Le parc national abrite en son sommet, une ville fantôme : un ancien casino délabré, une vieille église etc. Cette ambiance est vraiment glauque, d’autant que nous sommes pris dans les nuages, et que tout est très gris.

Un nouveau complexe casino a vu le jour, on se demande vraiment pourquoi : car tout est vide. Il n’y a que des employés qui errent dans celui-ci et quelques clients…

DSCF2920-001

On mangera dans ce luxueux endroits : un feuilleté à la saucisse et un banana cake. Oui, c’est tout ce que nous pouvions nous offrir. On n’a jamais mangé un feuilleté à la saucisse de façon aussi raffinée ! Belle vaisselle, grandes serviettes en tissus, la situation était très comique !

Nous passerons l’après midi à découvrir ce drôle d’endroit, et redescendrons en ne sachant pas trop quoi penser de cette visite..

Si…on s’est surtout révolté de voir qu’il y avait de l’argent pour édifier un complexe casino immense, perdu au milieu de nul part, pour trois clients. Que la route pour y accéder et bien bitumée, alors que les Cambodgiens auraient vraiment besoin de cet argent pour améliorer leur quotidien.

Le lendemain, nous repartons dans la direction de Kep, en faisant halte au « secret lake ». Un lac qui est accessible uniquement par un chemin de piste. Ce qui empêche sans doute le déferlement de car de touriste dans le coin.DSCF3014-001

La route pour y accéder est juste splendide. On passe de petits hameaux, on observe les cultures, les maisons colorées. Les gens sont souriants et les enfants nous lancent des « Hello ». On arrive au lac, qui vaut vraiment le coup d’œil.

 

On avait entendu parler d’une adresse : Khmer Roots ! Une guesthouse, qui fait aussi bar et restaurant. Les critiques étaient bonnes, on en prend donc la direction. Autant le dire tout de suite, c’est archi paumé !! Le lieu n’a pas vraiment de charme, nous prendrons juste une boisson fraiche, car nous mourons de chaud !

DSCF3023-001

Nous mangerons à une autre petite échoppe le long du lac.

Il est temps pour nous de repartir à Kep et de retrouver Joël et Vanessa !

Le soir nous allons tous les six déguster un bon bœuf lok lak ! C’est une des spécialités du Cambodge ! Du bœuf coupé en petits morceaux que l’on trempe dans une sauce au poivre citronnée, le tout accompagné de riz, et d’un œuf ! Nous programmons également notre journée du lendemain sur Koh Tonsay (Rabbit Island).

Koh Tonsay

Il est 8h30 le matin suivant, que nous sommes déjà dans la rue en train de chercher un moyen de locomotion pour nous emmener à l’embarcadère. Celui-ci est situé à bonne distance de notre hôtel, et nous aurons la chance d’être pris en stop, par un jeune en 4/4. Nous nous entassons tous les six à bord du véhicule.

Nous prenons un bateau pour 25 dollars la journée. C’est une solution très rentable quand on est plusieurs ! En une bonne vingtaine de minutes nous sommes déposés sur la plage principale !

Nous décidons d’explorer un peu l’île avant de profiter de la plage. Nous avions lu qu’il était possible d’en faire le tour en 1h30, et que cela représentait une balade agréable.

La première partie est vraie, nous avons mis 1H30. La seconde est beaucoup plus discutable. Le sentier n’est vraiment pas entretenu, autant dire qu’en tongs et short on s’est vite abimé les jambes dans les plantes ! Les autres plages de l’île sont beaucoup moins paradisiaques, et on croisera de nombreux chiens pas très commodes !!

Hugues a néanmoins trouvé une noix de coco, que nous dégusterons au retour. Il avait passé tout le trajet à l’ouvrir, on a donc tous fait honneur au dessert!!

Nous sommes ravis de retrouver la plage du départ, et nous pouvons enfin piquer une tête dans une eau chaude et calme comme un lagon. Nous passerons le reste de la journée entre Hamac, baignade, et transats.

DSC06528-001

De retour à notre hôtel, nous profiterons d’une dernière soirée tous les six ! Car le lendemain nous partons vers Sihanoukville, passage obligé pour aller vers l’île de Koh Rong, où nous fêterons l’anniversaire de Hugues !

On espère vraiment recroiser Joël, Vanessa, Philippe et Mathilde ! L’Amérique du sud sera peut être propice aux retrouvailles !

DSC06539-001

   La suite très bientôt!!

 Si tu as aimé cet article, n’hésites pas à le partager!! :mrgreen:

 

 

Share Button

Related posts:

2 Des réflexions sur “Welcome to Cambodgia!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*