Road trip N-Z : Partie 1

Jour 1 : De Auckland au Coromandel : 177km

C’est tout excités que nous nous réveillons le lundi matin à l’idée de récupérer enfin notre van ! Paul (le fils de notre hôte couchsurfer) nous accompagnera chez le loueur : quand on vous dit qu’ils sont adorables !

Nous avons choisi un Campervan self contained de la compagnie « Wendekreisen ». Self contained signifie qu’il est équipé de toilettes, et d’un réservoir d’eaux usées. Nous avons choisi ce type de véhicule pour éviter de devoir payer des campings, car on trouve très facilement des aires gratuites pour véhicules autonomes et beaucoup moins pour les autres. Il faut aussi admettre qu’on s’est dit que la Nouvelle-Zélande n’était pas un pays qu’on visite tous les jours donc autant le faire confort!

Etant en dehors de la haute saison, les tarifs pour ce type de véhicule étaient beaucoup plus abordables.

Après un bref tour du bolide, nous avons les clés et sommes prêts à prendre la route ! Le mec a clairement bâclé ses explications, il a dû nous prendre pour des pros du camping-car ! Tant pis on verra sur le tas !

La conduite à gauche, on a déjà appréhendé en Thaïlande et en Indonésie avec le scooter. Mais là c’est tout un autre véhicule qu’il faut conduire ! Hugues prend le volant et après quelques minutes a bien le véhicule en main : les essuie-glaces ont pas mal servis de clignotants au début !!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous prenons la route vers l’est direction la péninsule du Coromandel. Nous stopperons sur le trajet pour faire des courses. Le temps est vraiment pourri, la pluie et la brume sont de la partie. Nous souhaitions voir un premier point de vue, mais nous reportons cette visite au lendemain.

Nous nous rendons directement à Cathédrale Cove : un incontournable de la péninsule !  Le temps s’est miraculeusement arrangé (quand on vous dit que ça change en un éclair ici !) et nous pourrons effectuer la petite marche le soir même. 1h (aller/retour).

Nous y ramasserons des coquillages : bulots et bigorneaux !

Arrow
Arrow
Slider

Nous dormons sur le parking du site, qui bénéficie d’une magnifique vue !

Jour 2 : De Coromandel à Matamata : 200km

Le lendemain, nous ferons un petit détour bien sympa par cook beach !

Une ambiance très sereine se dégage de celle-ci !

Ce sera l’occasion pour nous de faire halte à notre première « dump station », pour vider les eaux usées et remplir le réservoir d’eau. Malgré les explications vaseuses du loueur, on s’en sort facilement !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous reprenons la route, et faisons un arrêt au mont Paku à Tairua ! Un superbe panorama à ne surtout pas manquer ! (30 minutes aller/retour.)OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Arrivés à Matamata, on se sent tout de suite dans l’ambiance : le I-site (office du tourisme) de la ville est une réplique d’une maison du seigneur des anneaux ! Oui parce que si nous avons fait étape ici, c’est pour la visite d’Hobbiton ! Le lieu de tournage de la trilogie (et du hobbit).

C’est le début d’après-midi, et nous hésitons clairement entre faire la visite tout de suite : le ciel est gris et menaçant ? Ou le lendemain matin.

Pour nous décider, nous faisons arrêt chez Margaret ! C’est nos amis Tristan et Amélie qui nous avaient parlé de son café sur le thème du seigneur des anneaux : le drew drop inn ! Nous n’avons pas regretté un instant d’y avoir fait halte ! Margaret est une personne vraiment adorable ! Nous nous sommes déguisés en Hobbits devant son décor ! Crédible n’est-ce pas ?

Arrow
Arrow
Slider

C’est grâce à elle que la décision sera prise de visiter Hobbiton le jour même. Il doit pleuvoir aujourd’hui et demain. Pour le moment il ne pleut pas, autant tenter notre chance !

Nous nous greffons sur le groupe de 15h : chanceux que nous sommes, nous ne serons que 10 ! Nous avons pris le bus depuis le I-site de Matamata avec les autres membres du groupe (comme nous nous rajoutions presque au dernier moment, ça s’avérait plus pratique). Le tarif est le même : 79dollars/pers. Oui c’est cher, mais surtout incontournable pour nous !

Après quelques kilomètres, il pleut… Justine est dépitée. Visiter Hobbiton sous la pluie bof bof !

La chance va une nouvelle fois nous sourire, puisque Hobbiton se situe en dessous de l’unique zone bleue que nous pouvons apercevoir dans le ciel !

La visite se passera sous un temps magnifique ! Le tout dure deux heures : marche dans le village hobbit avec explications de notre guide et halte à la taverne du dragon vert pour une bière gratuite!

On apprend un tas d’anecdotes amusantes et on se croirait vraiment dans le film !

Arrow
Arrow
Slider

Le soir nous reprendrons notre van et irons dans une aire gratuite au bord d’un lac : le « hora hora domain ».

Jour 3 : Matamata- Rotorua : 90km

Après une seconde nuit dans notre nouvelle maison, les marques sont bien prises ! Nous sommes sur la route un peu avant 9h, car nous souhaitions faire une halte au village de Tirau.

Celui-ci n’a à priori rien d’exceptionnel, si ce n’est les décorations en taules ondulées partout dans la ville ! Les façades et surtout le I-site sont vraiment sympas ! Nous achèterons du miel à la petite boutique à côté de celui-ci : 9$ les 500gr ! Un régal !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rotorua, est une ville particulière ! Celle-ci fut bâtie sur une zone à forte activité volcanique ! Ne vous alarmez pas si vous voyez de la fumée sortir des plaques d’égouts ou si une odeur d’œuf pourri vous prend au nez !

Nous nous baladerons dans celle-ci, et apprécierons surtout le parc Kuirau ! Il est totalement gratuit, et vous pourrez y admirer de nombreuses piscines de souffre !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous réserverons ainsi nos entrées au parc Wai-o-tapu du lendemain sur internet : 29$ sur le site backpackersdeals, au lieu de 32,5$ habituellement. Ce parc permet d’accéder à des phénomènes volcaniques naturels au travers d’une marche de 3km.

Nous dormirons à l’aire de camping : lake Okaro, située proche de l’entrée du parc.

La nuit sera très froide !

Jour 4 : De Waio-Tapu au lac Taupo (100km)

Avec le froid de la nuit, nous sommes réveillés tôt et tant mieux ! Car le parc ouvre à 8h30 et c’est l’heure idéale pour éviter la foule ! En effet, les groupes de touristes arrivent à 10h15 afin de profiter du geyser (déclenché tous les jours artificiellement).

Le temps est magnifique, pas un nuage à l’horizon. Nous sommes encore une fois chanceux. Nous ne serons que six à l’entrée du parc !

Un sentier de planches sillonne le site et permet d’accéder aux diverses piscines naturelles. Le souffre, l’arsenic, la silice et d’autres éléments donnent des couleurs parfois très surprenantes ! En tous cas le site est superbe et vaut amplement le détour !

Nous irons voir le fameux geyser artificiel de 10h15 : la foule est bien arrivée ! Celui-ci peut durer de 1 à 45 minutes et est déclenché avec une sorte de savon placé dans le cratère. Notre geyser durera 1 minute, sympa mais pas indispensable à voir selon nous.

Arrow
Arrow
Slider

Nous reprendrons la route vers Taupo, en faisant halte au Huka falls : des rapides impressionnants !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous faisons arrêt à la bibliothèque publique de la ville, afin de recharger nos appareils photos, vidéos et ordinateurs. Ne choisissant que des campings gratuits, nous ne pouvons pas brancher notre van au secteur. Nous rechargeons donc uniquement nos téléphones sur l’allume-cigare. Ce sera l’occasion de remettre aussi à jour le site.

Nous nous stationnons sur le parking de la bibliothèque sans voir un petit panneau sur lequel est écrit « 60 ».

À notre sortie, nous découvrons une jolie contravention sur notre pare-brise ! 60, signifiait en fait 60 minutes gratuites. 15$ à verser à la collectivité de Taupo.

Nous passons la nuit dans une grande aire de camping gratuite le long du lac. Le lac Taupo est le plus grand du pays, il est vraiment impressionnant !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Déjà en manque d’Asie, Justine cuisinera un bon fried rice ce soir là 😉OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jour 5 : De Taupo au parc national de Tongariro : 126km

Le lendemain, nous profitons de l’emplacement du camping pour effectuer une partie de la marche le long du lac : « great lake walkway ». Une chouette balade, qui nous fait profiter du lac : 1h30 aller/retour.

Nous reprenons la route pour le parc national du Tongariro. Ici de magnifiques paysages nous attendent : nous rentrons dans le mordor !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La route est vraiment jolie et l’on ne lâche plus les cimes des volcans du regard ! Demain, nous ferons une marche mythique : la « tongariro alpin crossing ». L’une des plus belle randonnée à la journée du monde !

Il faut débuter celle-ci de bonne heure, c’est pourquoi nous sommes venus la veille. Il y a tellement de choses à voir dans ce parc national qu’on ne va pas s’arrêter à cette marche !

Notre première arrêt se fera à la « gollum’s pool » ! Oui vous avez bien entendu, c’est ici que Gollum dévore ses poissons dans le camp ithilien avant qu’il ne se fasse capturer par Faramir ! Une marche courte de 20 minutes aller/retour, qui nous amène à une jolie cascade !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous arrivons ensuite au village de Whakapapa, où nous faisons halte au I-site, afin d’obtenir des informations sur les lieux de camping. En effet, nous ne trouvons aucune aire gratuite proche du début de la randonnée. Le but étant de ne pas faire 1h de route le matin, nous souhaitions savoir s’il y avait des zones où le « freedom camping » était autorisé. Et bien non… c’est totalement interdit dans tout le parc national même pour les self contained. Nous avons vu sur campermate que certains avaient tenté le coup, mais honnêtement 200$ d’amende ne nous tentait pas plus que ça ! Nous irons donc pour la première fois dans un camping payant : 12$ pour nous deux : « le mangahuia campsite ».

Mais avant, une autre marche nous tentait : «  Meads Wall ». Il s’agit encore une fois d’un spot du tournage du seigneur des anneaux. Nous sommes bien dans le mordor, les roches sont volcaniques, et l’on imagine très bien Frodon et Sam en train de chercher la meilleure entrée ! Le canyon sur les photos est celui où ils observent les troupes d’orques ! La randonnée débute au niveau de la station de ski au dessus de Whakapapa. Elle est aussi courte : 1h aller/retour.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La vue sur le volcan Ngauruhoe est juste splendide, les afficionados reconnaitront la montagne du destin !!

Jour 6 : Le Tongariro Alpin Crossing

Le lendemain, nous sommes réveillés à 5h30 avant de commencer la randonnée vers 7h00. Il fait un froid de canard : 0° !! On est congelé, et enfilons nos sous couches en Merinos !

Nous accédons au parking du début de la randonnée après un long chemin caillouteux : le Mangatepopo carpark.

Nous sommes comme prévu sur le chemin à 7h00. Il est très facile les premiers kilomètres, puis l’on commence l’ascension sur la crête du volcan. La montée est assez raide, mais le chemin est bon et ça se fait plutôt bien ! Les paysages autour de nous sont noirs et volcaniques : on se croirait vraiment dans le mordor !

Après cette montée, nous arrivons sur un large plateau depuis lequel les magnifiques couleurs rouges du Ngauruhoe se révèlent ! Après une dernière montée dans la rocaille, nous parvenons au panorama sur les lacs ! Leurs dégradés de bleu sont juste splendides !

Nous trouverons même la porte d’entrée de la montagne du destin !! Mais chhuuut il ne faut rien dire 😉OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après une pause collation durant laquelle nous pourrons apercevoir une mer de nuage gagner les lacs, il est temps de faire demi-tour ! Oui parce que cette randonnée n’est pas une boucle alors il faut soit :

  • Avoir deux véhicules.
  • Payer la navette pour vous emmener au point de départ.
  • Ou comme nous, faire demi-tour à mi parcours.

Nous avons finalement pique-niqué de retour à notre van, car nous avons terminé la randonnée à midi. Il nous aura donc fallu 5heures aller/retour, collation comprise pour faire cette randonnée. Nous n’avons pas trouvé celle-ci particulièrement difficile, même s’il est vrai qu’il faut tout de même avoir l’habitude de marcher un peu. Merci à notre entrainement savoyard ! 😀

Arrow
Arrow
Slider

Les panoramas nous ont vraiment conquis ! Cette marche concentre néanmoins une tonne de monde ! Heureusement que nous sommes partis tôt, car sur le chemin du retour vers 10h30 voici à quoi ressemblaient les sentiers !

Ayant terminé de bonne heure, nous reprenons immédiatement la route ! Direction Napier, une ville de la côte Est au style art déco qu’il nous intéressait beaucoup de voir !

Nous y retrouvons de plus Lauriane et Martin, deux autres voyageurs que nous suivons par blogs interposés depuis même l’avant départ ! Après plusieurs occasions loupées, nous allons enfin faire leur connaissance ! Leur blog : Laumar en voyage!

La petite route pour aller à Napier depuis le parc national du Tongariro est juste splendide ! On y a retrouvé les Chocolates Hills !

Nous ferons halte dans un camping gratuit : « Springvale suspension bridge »

Le cadre autour est très beau : des montagnes vallonnées, une grande rivière à truite, un pont historique !

On a vraiment l’impression qu’en Nouvelle-Zélande tout est beau ! S’en est presque agaçant !! 😉

Jour 7 : Napier (125km)

Nous reprenons la route le lendemain, et arrivons à Napier en fin de Matinée. Cette ville a été presque entièrement détruite par un tremblement de terre en 1931. Elle est réputée pour son style art déco et au sud de celle-ci se trouve cap kidnappers. Un super spot pour observer une colonie de fous de bassans.

Celle-ci est accessible par une randonnée de 18km aller/retour. Nous passons au I-site, car il faut connaître les horaires des marées pour pouvoir effectuer cette marche. On apprend qu’il faudra partir le lendemain tôt, vers 6h45.

Nous retrouvons les Laumar à midi et trouvons un resto sympa où nous pourrons échanger sur nos voyages ! Le courant passe très bien avec eux, et nous décidons de faire la randonnée de cap kidnappers ensemble. Nous passerons l’après midi à explorer un peu Napier : son centre, et un point de vue : le bluff hill lookout. Ce dernier offre uniquement un panorama sur le port, nous sommes donc plutôt déçus.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous trouvons un emplacement de camping gratuit pour nous quatre, et partageons un chouette apéro entre frenchies : Vin, bière, baguette et fromage ! Lauriane et Martin ont été au marché local de Hastings le matin et ont dégoté une sorte de reblochon excellente !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jour 8 : De Napier à Cap palliser : 363km

Mauvaise nouvelle pour nous, il pleut toute la nuit. Nous redoutions cette éventualité, et le temps ne s’étant pas amélioré le matin nous annulons à contre-coeur notre projet de randonnée.

Nous quittons les Laumar, qui reprennent la route vers le nord, et continuons notre descente. Nous décidons de nous rendre à l’est de Wellington, à la partie la plus au sud de l’île du nord, où vit une colonie de phoque impressionnante : cap Palliser.

La route est longue aujourd’hui, nous ferons néanmoins halte dans une fromagerie artisanale ! Nous achèterons 400gr d’une sorte de cantal pour 20$. Miaam !

Nous arrivons à destination dans l’après midi et ce que l’on peut dire c’est que cette colonie est vraiment impressionnante ! Nous verrons au moins 200 individus dans leur milieu naturel. Et ça, ça n’a pas de prix ! Ils jouent dans les vagues, font la sieste sur les rochers, se chamaillent et lorsqu’on s’approche un peu trop prêt nous montrent les dents en poussant une sorte de cris. Un moment inoubliable, qui valait vraiment la peine de faire toute cette route!

Arrow
Arrow
Slider

Un autre point d’intérêt avait attiré notre attention : les Puntangirua Pinnacles ! Des formations rocheuses, qui ont servi de décor au tournage du seigneur des anneaux : la route de Dimholt !

Nous passerons donc la nuit dans le coin pour pouvoir faire cette randonnée le matin.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jour 8 : Des Pinnacles à Wellington : 125km

Le matin, nous débutons la marche vers 8h00, nous sommes complétement seuls ! Le début se fait en suivant le lit d’une rivière, puis nous prenons de la hauteur pour aller au point de vue. La luminosité à cette heure là n’est vraiment pas heureuse et ne nous permettra pas de profiter vraiment de la vue.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous redescendons donc et poursuivons le chemin pour entrer réellement dans les pinnacles ! Là ça devient impressionnant et vraiment beau ! Nous pouvons sans soucis imaginer la scène du film dans ce lieu !

Après deux heures à arpenter cette vallée, nous reprenons la route vers Wellington. Nous devons passer à une dump station, ce qui s’avérera plus compliqué que prévu. Nous pouvons sans problème vidanger nos eaux usées dans la première station, mais le raccord pour remplir l’eau ne s’adapte pas, le diamètre est trop important. Nous perdrons donc du temps à trouver une station. Nous profitons de l’accès à l’eau pour prendre des douches afin de partir avec le réservoir plein. Nous n’arriverons au final à Wellington qu’à 14h30.

Une après midi pour visiter la ville c’est peu. Nous stationnons notre van dans le seul parking self contained gratuit de la ville, et partons à pied vers le point de vue du mont victoria. Ça grimpe pas mal, mais le panorama est vraiment sympa !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous redescendons ensuite vers le Te papa museum, celui-ci étant gratuit autant en profiter. Nous visiterons l’étage consacré à l’histoire et la culture Néo-Zélandaise.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous y retrouvons Laetitia, une collègue de Justine également en voyage pour 6 mois !

Nous discuterons un bon moment et à la tombée de la nuit il est temps pour nous de prendre un bus pour nous ramener à notre véhicule ! On se recroisera surement plus longuement sur l’île du sud !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le jour suivant sera marqué par notre traversée vers l’île du sud, et on vous racontera comment nous avons failli rester sur le carreau à l’embarcadère avec le Van !

 

                                         La suite au prochain article!!   :mrgreen:

Ps : on a trouvé une reconversion pour certains 😎  �

Share Button

Related posts:

3 Des réflexions sur “Road trip N-Z : Partie 1

  1. Ah ah la conduite à gauche ! Nous aussi on a connu les essuies glaces en guise de clignotant à Maurice !
    La nouvelle Zélande a vraiment l’air magnifique !

  2. Dur dur d’enlever certains réflexes au départ 😉
    Oui la Nouvelle-Zélande est vraiment à la hauteur de sa réputation! On adore!

  3. ça ne se voit pas du tout que vous êtes fan du seigneur des anneaux!!! les paysages sont vraiment magnifiques et donnent envie d y aller!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*