Road trip N-Z : partie 3!

Jour 19 de Milford Sound à Bluff : 251km

Nous prenons tôt la route le jour suivant car notre croisière dans les Milfords est à 9H00.

Là-bas le mauvais temps est monnaie courante, on se dit néanmoins qu’on devrait avoir de la chance car pour le moment c’est juste nuageux.

Mouais… la chance n’aura pas durée longtemps car plus l’on s’approche plus la brume et la pluie s’invitent au rendez-vous !

Déjà que nous n’étions pas sûrs de vouloir faire ce détour et cette croisière à la base, autant vous dire que la joie nous a envahi en voyant la météo s’aggraver.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre croisière durera 2h, nous pourrons surtout observer des cascades impressionnantes de par leurs débits : oui c’est le seul avantage d’un temps pluvieux !

previous arrow
next arrow
Slider

Sinon, on ne peut pas dire que nous ayons été transcendés par cette expérience. Une étape loin d’être un immanquable, mais plutôt une grosse usine à touristes selon nous.

Certains ont même fait du kayak, sous la pluie et les bourrasques de vent… il faut vraiment être chinois motivés !

Nous prendrons deux auto-stoppeurs sur le chemin du retour vers Te Anau. Mac et Stacy sont Canadiens en working/holidays, ils travaillent à Auckland mais profitent maintenant de leurs congés pour explorer un peu l’île du sud !

Notre prochaine étape est Bluff, au sud d’Invercargill. Pourquoi cette étape ? On va à Steewart Island ? Hélas non, les tarifs du ferry nous ont découragés ! Mais c’était une alternative intéressante à Milford Sound.

Nous y allons car l’on veut absolument visiter les Catlins qui se situent juste au dessus et que Bluff est réputée pour ses huitres ! Elles sont à priori excellentes et élevées en eaux claires il fallait qu’on goute ça !

Nous arrivons à Bluff à 18h et faisons un petit arrêt au célèbre panneau de la ville :OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous choisissons le Oyster café and bar pour déguster nos huitres. Il bénéficie d’une jolie vue sur l’océan et a un petit parking privatif en surplomb derrière le restaurant.

Nous craquons complètement et commandons un gros plateau de fruits de mer pour deux !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bon petite déception, les néo-zélandais mangent à priori leurs fruits de mers panés…

Huitres, noix de saint Jacques, poulpe, poisson tout était recouvert de panure ! On a vite enlevé tout ça, quel sacrilège !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après un bon repas et une addition plutôt salée, nous demandons poliment si nous pouvons rester sur le parking de l’établissement pour la nuit. Oui car le problème de la péninsule (et de l’île du sud en général), c’est qu’on a du mal à trouver des emplacements « self contained » gratuits. Nous devions au bas mot refaire une heure de route avant d’atteindre la première. Il n’y a aucun souci pour le resto, super ! On aura une magnifique vue au réveil !

Jour 20 : De bluff à Owaka (269,5 km)

Nous nous dirigeons aujourd’hui vers les Catlins ! Une magnifique côte où l’on peut apercevoir lions de mer, phoques, manchots, dauphins et autres spécimens très intéressants !

À peine débutons nous la route que les superbes paysages défilent! On adore déjà les Catlins.

Notre premier arrêt se fera à Whakapapa point, où l’on fait une courte balade jusqu’à un joli phare d’époque.

Nous aurons l’occasion d’y observer deux lions de mer de tailles impressionnantes !OLYMPUS DIGITAL CAMERANous continuons notre route, et stoppons à Slope point. Nous arrivons ici au point le plus au sud de l’île du sud ! Une marche de 20 minutes aller/retour suffit pour se rendre au site.

Nous reprenons la route vers Curio bay où l’on peut théoriquement observer des manchots ! Ce sera chou blanc pour nous, en même temps ce n’est pas clairement leurs horaires !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pause repas à purpose bay, où nous tenterons de voir une espèce de petits dauphins très rare (Hector Dolphins) : sans succès une nouvelle fois !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La remontée de la côte se poursuit et nous fait arrêter à Jack’s bay ! Une jolie plage, où nous profiterons de la marée basse pour ramasser plein de fruits de mers ! Oui on n’a pas eu assez hier soir-;-)OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous terminerons la journée à Nuggets point et roaring bay ! Encore une chance d’observer les fameux manchots aux yeux jaunes !

Nous nous plaçons dans le lieu d’observation et attendons ! Nous sommes dans le bon horaire pour les voir sortir de l’eau et retrouver leur nid.

On n’y croit plus vraiment, et là c’est le miracle ! Un joli manchot sort de l’eau et dandine fièrement ! Il sautille maladroitement sur les rochers, et nous amuse beaucoup. Bon on est vraiment loin, mais ça y est on en a vu un!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous ferons ensuite machine arrière pour camper proche de Jacks’bay.

Jour 21 : De Owaka à la péninsule d’Otago (172km)

Nous prenons ce matin la route vers Dunedin. Ville de taille conséquente, celle-ci est surtout réputée pour son street art! Ça nous intéresse vraiment de voir ça!

Nous commençons notre visite, et l’on peut dire que la ville nous plait beaucoup ! Les gens sont de plus adorables, à la recherche des fameux graffs plusieurs personnes se sont arrêtées pour nous apporter leur aide !

Les œuvres sont vraiment très belles, nous avons eu une préférence pour celles-ci :

Après avoir passé une partie de la matinée à vadrouiller dans les rues, nous prenons la direction du I-site.Nous voulons en effet visiter la péninsule d’Otago attenante à la ville. Nous souhaitons avoir des informations sur les lieux où l’on peut poser le van.

L’employée du I-site est vraiment très sympa, on discutera un long moment des activités et randonnées possible. Nous apprendrons qu’une grosse partie de la péninsule est privée. Il faut donc passer par des tours organisés pour pouvoir notamment aller observer les albatros et pingouins bleus. Le free camping est aussi quasi impossible. Tant pis, notre matériel est à plat et nous souhaitions depuis un moment essayer un vrai camping avec électricité pour le van.

On réservera une place dans le camping « Portello village tourist parc ».

Nous prenons la direction de la péninsule via la portobello road : une petite route qui longe la côte nord. Notre qualificatif pour le lieu sera : mignon! On est sous le charme, tout ici parait très calme et nature.

Nous sommes chaleureusement accueillis par Cheryl au camping. Nous branchons le van pendant le temps du midi pour recharger le matériel photo.

Nous partons explorer la péninsule, enfin les parties accessibles sans tour, en commençant par Allan’s beach. Une magnifique plage, où se prélassent lions de mer et phoques. Nous ferons une belle balade sur celle-ci.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous prenons ensuite la direction de « sandymount track », un point de vue sur une colline. La route pour y accéder est raide est très abimée, notre van souffre mais tient le coup. Une courte marche très abrupte nous attend encore pour bénéficier de la vue. C’est vraiment magnifique !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La fin d’après midi approche, nous mettons le cap sur sandfly beach afin d’avoir peut-être la chance de revoir des manchots aux yeux jaunes.

Une marche de 30 minutes dans les dunes nous attend, on dévale celle-ci comme sur de la neige. La descente est facile, mais on imagine déjà devoir remonter tout ça dans le sable…OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous nous asseyons immobiles sur un bord de la plage et on attend.

À savoir que les manchots sont extrêmement craintifs, s’ils vous voient ils ne sortiront pas de l’eau et n’iront pas nourrir les petits restés dans les dunes. Les manchots rapportent en effet du poisson, qu’ils ont gardé au fond de leur gorge.

De nombreux touristes continuent de marcher le long de celle-ci, on se dit que ce sera loupé pour ce soir.

Mais là, un gros trou sur la plage se dessine. On scrute et Hugues l’aperçoit ! Le petit manchot court tout ce qu’il peut depuis la mer et commence l’ascension des dunes ! On voit bien qu’il a du mal lui aussi 😉 (Pas de photos malheureusement, mais vous le verrez en vidéo)

Très contents d’avoir pu revoir un manchot, nous reprenons la direction du parking. La montée très raide dans le sable se fait finalement assez bien.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le soir au camping c’est royal : douches chaudes illimitées (pas besoin de faire vite pour ne pas torpiller le réservoir d’eau), électricité dans les prises du van : on recharge tout le matériel, on a même internet. Nous avons notre propre dump station privative ! On ne regrette absolument pas les 36 dollars investis dans ce camping !

Jour 22 : De la péninsule d’Otago à Oamaru (184km)

Nous avons mis en route notre petit radiateur, il fait bon au réveil ! Nous mangerons même notre pain toasté s’il vous plait !

Nous continuons aujourd’hui la remontée de la côte Est, et faisons halte à Shag Point pour encore une fois observer des phoques à Fourrure ! On fera notre pause repas ici par la même occasion.

La prochaine étape sera « les Moeraki Rocks », plus couramment appelés Boulders. Ces sphères de roche disposées le long de la plage offrent de belles possibilités de photos, mais nous nous attendions finalement à ce qu’il y en ai plus.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous arrivons en début d’après midi à la petite ville d’Oamaru. Celle-ci a un style architectural très particulier puisqu’elle a conservé ses vieux bâtiments construits en grés d’Oamaru. C’est pourquoi on trouve ici de nombreux édifices de couleurs beiges.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette petite ville nous plait beaucoup ! Nous commencerons par la visite d’un musée qu’Hugues ne voulait absolument pas manquer : Le musée « Steam Punk ».OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’univers steam punk a débuté avec H.G wells et Jules Verne :  l’imagination d’un monde qui n’a pas existé couplé à des faits historiques réels. Tout ceci tourne majoritairement autour des technologies du 19ème siècle : machines à vapeur, locomotives etc. Et de matériaux tels le fer et le bois. On en trouve de nombreux exemples dans de récents succès : Mad max, le jeu vidéo Bioshok , la série docteur Who.

Nous entrons donc dans cet univers complètement décalé et nous éclatons vraiment pendant cette visite !

previous arrow
next arrow
Slider

On se croirait dans Walking dead à attendre les revenants !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On aurait préféré que la visite dure plus longtemps, mais nous ne regrettons pas notre arrêt ici !

Nous poursuivons notre visite de la ville, et arpentons ses rues très plaisantes jusqu’à la fin d’après midi !

Nous reprendrons la route jusqu’à une aire de camping perdue au fin fond de la campagne. Le lieu est calme et en bord de mer.

Ce soir c’est soirée gourmandise! Nous avons en effet trouvé une super fromagerie sur la route! Nous avions choisi deux sortes de fromage et le gérant nous en offrira deux supplémentaires! Autant dire qu’on se retrouve avec un vrai plateau de fromage! Avec du bon pain et une bouteille de pinot noir ce sera un régal!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jour 23 : de Oamaru au mont Cook (304km)

Le beau temps est de la partie aujourd’hui, on décide de mettre le cap vers le mont Cook, afin de faire une randonnée.

À savoir que le mont Cook est la plus haute montagne de Nouvelle-Zélande avec ses 3724m.

La route est encore une fois très belle. Nous nous arrêterons à Twizel afin d’aller voir un autre spot du seigneur des anneaux : les plaines du Rohan !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous poursuivons vers le village du mont Cook en longeant le lac Pukaki. Le glacier apparaît en toile de fond ! On a hâte d’y être !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La randonnée que l’on a repérée est la « hooker valley track ». Une marche de 3h aller/retour qui mène à un lac au pied du glacier.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous nous rendons au parking du début de la randonnée, et prenons notre repas de midi avant de débuter celle-ci.

Il y a beaucoup de monde, il faut dire que la marche est accessible à tous, c’est très plat.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les chinois sont pourtant équipés comme s’ils allaient gravir l’Everest^^

Nous passerons trois ponts de singe en parcourant la vallée, et les jolis panoramas se succèdent.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Arrivés au point de vue nous pouvons constater la fonte du glacier. Il y a même des icebergs qui flottent dans le lac !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le vent est très violent, et nous sommes bousculés par les bourrasques !

Le glacier, enfin les glaciers car il y en a partout autour de nous, sont impressionnants : beaucoup plus selon que celui du Franz-Joseph.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous bouclerons finalement cette rando en 2h30 aller/retour, et reprendrons la route vers l’extrémité sud du lac Pukaki où nous avions repéré un camping gratuit avec vue sur les montagnes !

Jour 24 : De Pukaki à Leeston (335km)

La météo est mitigée ce matin, le soleil et la pluie s’entremêlent ce qui donnera lieu à de nombreux arcs-en-ciel.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous nous dirigeons vers le lac Tekapo, où nous ferons une balade assez sympa sur la côte Est de celui-ci.

Nous avons vu de nombreux lacs depuis notre arrivée en Nouvelle-Zélande. Pukaki et Tekapo nous ont semblé moins impressionnants que ceux de Wanaka et Queenstown. Ceci est surement dû au fait qu’ils sont moins imbriqués dans de hautes montagnes.

En fin de matinée nous prenons la route vers Timaru. Nous entamons doucement notre remontée vers Christchurch où nous devons rendre le Van dans deux jours.

Nous nous promènerons à Caroline’s bay, et y prendrons notre repas de midi.

Nous continuons notre remontée et faisons encore un petit arrêt sur la côte au niveau d’Ashburton : Wakanui Beach. Pas transcendant, on en profitera quand même pour se boire un thé face à l’océan.

Nous arriverons à Leeston en fin d’après-midi, où nous trouverons une grande aire de camping gratuite à côté d’un lac. Superbe endroit, mise à part les nuées de moucherons ! Bien que non agressifs le van en était couvert le soir !

Jour 25 : De leeston à Akaroa (100km)

Si nous avions voulu nous rapprocher de Christchurch la veille, c’était pour visiter la péninsule de banks juste en dessous de la ville !

Nous prenons la route, et arrivons dans la matinée à Akaora ! Cette petite ville basée dans un petit estuaire nous séduit immédiatement.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il faut dire que les colons français sont passés par là et que la ville a gardé une grosse part de cet héritage. On verra ainsi des restaurants et cafés nommés : « le délice », « l’escargot rouge », « le bistrot ». Des rues baptisées : « rue jolie » ou « place de la poste ».

Bref un petit air de chez nous flotte par ici et on trouve ça plutôt sympa !

Nous ferons une balade jusqu’au phare au bout de la baie et flânerons un long moment dans les ruelles et boutiques. On trouve notamment des magasins spécialisés dans la Paua!

On ne vous en a pas encore parlé, mais en Nouvelle-Zélande un coquillage est très prisé: la Paua !

Il s’agit d’un coquillage endémique des côtes Néo-Zélandaises. De nombreux bijoux et objets décoratifs sont faits à base de sa nacre. Certaines perles valent très chers (320$ pour un collier monté d’une simple perle). La pêche de ce coquillage est très réglementée, mais un marché noir est également très présent.DSC_0047

La journée est passée finalement très vite à découvrir cette petite bourgade. Il faut aussi dire que nous commençons à bien sentir les 25 jours de routes et visites quotidiennes, on prend donc notre temps. Nous resterons sur le parking réservé aux véhicules self-contained au niveau du port pour la nuit.

 Jour 26 : De Akaroa à Christchurch (105km)

Dernier jour de location pour notre van! Notre journée sera donc consacrée à nettoyer celui-ci, refaire les sacs, faire remplir notre bouteille de gaz, passer à la dump station et faire le plein! Mine de rien ça nous a occupé toute la journée cette affaire!

Nous avons eu une belle frayeur au volant de notre véhicule à la sortie d’Akaroa! À la sortie d’un virage nous nous sommes retrouvés nez à nez avec un spaceship (autre société de location de van!). Celui-ci avait vraisemblablement oublié qu’on roulait à gauche! Nous avons juste eu le temps de piler et avons stoppé à quelques centimètres l’un de l’autre! Ouf, ça aurait été ballot d’avoir un accident le dernier jour (même si non responsable c’est toujours embêtant!)

À midi, nous avons fait une pause repas dans un café afin de goûter aux « Pies« . Petites tourtes salées que l’on voit partout ici en Nouvelle-Zélande (même dans les stations services!). Les garnitures sont variées, nous avons choisi boeuf, champignons, oignons!  C’était très bon!DSC_0162

Voilà, notre cher compagnon de voyage est retourné à son garage. Et nos fidèles backpacks ornent de nouveau nos épaules!

Nous retournons encore deux jours à Auckland avant de nous envoler vers Tahiti. Nous avons réservé un Airbnb : un petit bungalow dans le jardin de ses propriétaires entièrement équipé. De quoi faire nos lessives et pouvoir organiser un peu la suite du voyage!

                                     À bientôt pour de nouvelles aventures! :mrgreen: OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Share Button

Related posts:

2 Des réflexions sur “Road trip N-Z : partie 3!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*