Road trip N-Z : partie 2 !

Jour 10, de Wellington à Kaikoura : 150 Km

Le levé est matinal puisqu’à 6 heures du matin nous sommes debout pour rejoindre l’embarcadère de la société « Interislander ». Arrivés sur place à 6h30 on décide de s’arrêter pour prendre notre petit-déjeuner et rejoignons la longue file des camper-vans. Bref, on est prêt à l’embarquement.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Par soucis d’économie d’essence on coupe le moteur et regardons notre itinéraire sur l’île du sud pour peaufiner le voyage…

45 minutes plus tard ça y est, ça commence à bouger devant. Hop, on remet les ceintures de sécurité, vérifions que tout le matériel est bien présent, Mettons le contact … Et là c’est le drame ! On avait oublié de couper les feux de croisement. La queue de véhicule derrière nous s’impatiente … l’uns des personnels de la société arrive, nous aide à pousser le van pour que les autres passent et nous demande de lui ouvrir le compartiment batterie …Euhhh : L’employé de la compagnie Wendekreisen qui nous a fait la tournée d’inspection avait été très succinct sur les explications rappelez-vous !

10 minutes plus tard, après avoir retourné le van dans tous les sens on parviendra à trouver cette satanée batterie et l’employé lui redonnera un coup de boost pour que l’on embarque !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ça y est on est dans le ferry, à présent c’est une autre mission qui nous OLYMPUS DIGITAL CAMERAattend… Trouver une prise électrique ! On commence donc notre prospection.

Soudain il apparaît devant nous, le saint graal à portée d’adaptateur ! La traversée se fera donc très rapidement car nous serons occupés à recharger le matériel.

Nous arrivons à Picton sur l’île du sud au environs de 12hr30 et prenons la direction de Kaikoura une ville de la côte Est réputée pour l’observation de phoques, d’albatros, Oyster catcher et baleines ! La route pour y arriver est juste magnifique!OLYMPUS DIGITAL CAMERANous avions vu sur l’appli Campermate qu’il était possible de voir des bébés phoques jouant dans une cascade d’eau douce près de Kaikoura, on ira donc voir ça !

Arrivés sur place, l’enthousiasme commence à laisser petit-à-petit place à la déception. Les bus sont bien garés au niveau des stationnements prévus à cet effet… ça promet !

Nous prenons donc le sentier (bondé) d’autres touristes et arrivons à la dite cascade. Il y a tellement de gens devant que nous avons du mal à les apercevoir, nous décidons donc de rebrousser chemin et de ne pas y retourner le lendemain matin histoire de les laisser un peu tranquille ces bébés. Sur le chemin du retour nous en apercevrons un sur le coté… génial a dû se dire un touriste chinois qui s’est empressé d’essayer de le caresser, le faisant fuir par la même occasion … ben oui gros malin ce ne sont pas des animaux domestiques !!!

Nous reprenons le van direction Paparoa point, une aire gratuite pour les véhicules autonomes le long de l’océan. La marée commence à baisser, c’est l’heure de sortir le seau et aller chercher l’entrée de ce soir !!!

Jour 11, de Kaikoura à Westport : 360 Km

Aujourd’hui est le jour de notre plus long trajet en van : nous devons partir de l’autre coté de l’île, sur la « West-coast » et on se décide à commencer tôt la route, ne manque qu’un arrêt à une dump station pour refaire le plein d’eau.

Sur place on se rend compte qu’il y a une petite randonnée d’une heure à faire sur la crique… bon, on est pas si pressés non plus aujourd’hui ! Aller hop on change de chaussures et on entame la marche.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Plusieurs points de vue défilent devant nos yeux, tantôt le Pacifique tantôt la montagne. Le phénomène des marées ajoute à tout cela encore un peu de magie supplémentaire. On arrive au point (supposé) d’observation des baleines et on attend, 5 minutes, 10, bon allez si dans 5 minutes on en voit pas on repart. Pas de miracles, elles ne se sont pas montrées mais on a pu se vider l’esprit en haut d’un magnifique belvédère!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous ferons encore arrêt dans une laverie automatique avant de reprendre la route.

Nous ferons le trajet à un petit rythme en alternant de chauffeurs et en s’arrêtant à certains panoramas, cette route était vraiment splendide et l’on ne regrette pas notre choix de d’itinéraire.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vers 17hr30, et après 5 heures de trajet nous arrivons à Westport sur l’aire de camping que nous avions repérée. La soirée sera courte et la nuit très longue : la route fatigue parfois plus que les autres activités.

Jour 12, de Westport à Greymouth : 105 Km

Après un réveil assez tardif : 8 heures du matin (Oui oui c’est une grasse matinée ^^), nous profiterons de la ville pour refaire un peu d’approvisionnement au New World  et recharger du matériel à la bibliothèque municipale.

Une fois nos petites affaires terminées on part en direction des Pancakes rocks.

L’érosion donne parfois lieu à de fascinants spectacles et celui-ci en fait partie : ces structures sont en fait des couches de sédiments qui s’étaient accumulées pour former des blocs de roches et c’est le phénomène d’érosion qui les a remodelées jusqu’à leur donner cette apparence d’empilage de crêpes (ou pancakes pour les néo-zélandais).OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le circuit dure une petite vingtaine de minutes et déjà nous revoilà au point d’entrée.

Nous reprenons finalement la route pour rejoindre la ville voisine de Greymouth car le temps commence à devenir bien tristounet …

On se trouve à nouveau un petit endroit pour dormir (Cobden Bridge) et on se fait de nouveaux copains : en effet, la présence de 3 canards bien curieux nous divertira pendant cette soirée.

Jour 13, de Greymouth à Franz Joseph : 188 Km

Quel plaisir de se lever et de constater que dehors… c’est l’averse ! Il pleut des cordes c’est hallucinant !

Les canards d’hier soir ont quant à eux ramené un de leur pote et c’est avec joie qu’ils se jetteront sur les miettes de notre petit-déjeuner (on leur avait gardées exprès).

On commence notre route pour rejoindre la ville de Franz joseph et son célèbre glacier (la vraie glace hein, pas de l’ice cream). Le temps n’a pas l’air de s’améliorer, c’est même plutôt le contraire : la pluie devient de plus en plus torrentielle ! On avait prévu un arrêt dans la ville de Hokitika, une ville en bordure de la mer Tasman, le temps ne va pas gâcher la découverte de la ville quand même… et si ! Finalement, après avoir fait le tour de la ville dans le van et pris quelques photos depuis celui-ci, on prend notre déjeuner et on repart.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Arrivés aux abords de Franz Joseph, la pluie nous donne enfin un temps de repos, nous en profiterons pour passer au I-site de la bourgade pour se renseigner sur les aires de camping gratuites à proximité du glacier… grosse déception : les plus proches sont à plus d’une demi-heure de route.

On avait déjà pensé à une solution alternative et ce soir on décide de la mettre en pratique : Aller voir les habitants pour demander s’il est possible de poser le van sur leur terrain pour la nuit. A peine commencée, la prospection s’arrête : un paysan nous laissera le mettre en face de son terrain … ils sont cools ces néo-zélandais !

Nos voisins de ce soir seront des taureaux qui n’ont visiblement pas l’air ravis de notre présence 😉

Jour 14 : de Franz Joseph à Wanaka : 320 Km

Aujourd’hui c’est le glacier qui nous attend. De plus, une bonne surprise est présente au réveil car la pluie s’est arrêtée et les nuages ont disparus. Après un copieux petit déjeuner, on se dirige donc vers celui-ci.

Désillusion : en arrivant au pied du sentier de randonnée on s’aperçoit que seule la première partie est accessible, les pluies de la veille ont rendu des parties de la rando impraticables. Cela n’entame pas notre enthousiasme et nous partons faire cette première partie. Finalement, arrivés au point délimitant l’accessible du non-accessible, on se dit que l’on va rester sur notre faim puisqu’il est encore très éloigné… Maudite pluie de la veille! Mais bon, on relativise : Même s’il est beau, on ne l’a pas trouvé aussi exceptionnel que ça.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous reprenons la route et arrivons en fin de matinée au ship creek doc walk. Une ballade le long d’une plage où il est possible d’apercevoir des pingouins et des dauphins… pas de chance ! À la place on aura droit aux Sandflies !!!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fait marrant : le Capitaine James Cook, célèbre explorateur, lorsqu’il a débarqué dans le coin avait eu affaire à elles et les avait surnommées les « Draculas de la côte ouest »

On s’arrête un peu plus tard au Cameron lookout walk. Il s’agit d’une petite rando donnant sur un point de vue sympa sur une vallée!

On fera une dernière halte aux « Blue Pools »: Un petit sentier où l’on passe deux ponts de singe et où nous pouvons admirer une eau bleue turquoise venant de glaciers plus haut, c’est vraiment sympa. Ce qui l’est moins c’est la présence de nos chères et à présents très connues « Sandflies » ! Décidément elles sont partout !!!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ça y est, nous arrivons dans la région des lacs ! Nous longeons tout d’abord le lac Wanaka long de plus de 42 Km et passons ensuite sur l’autre versant au niveau du lac Hawea. On fera d’ailleurs plusieurs pauses pour prendre des photos dignes d’un fond d’écran Windows ou Mac !

Nous arriverons vers 17 heures à une aire de camping qui se situe en bas d’une belle randonnée de 3 ou 4 heures que nous comptons faire le lendemain.

Thématique animalière des terrains de campings c’est à présent des moutons que nous aurons comme voisins.OLYMPUS DIGITAL CAMERAJour 15,  de Wanaka à Arrowtown : 118 Km

À 8h le lendemain on est prêts et équipés pour la randonnée sur les hauteurs de Wanaka. Elle se nomme Rocky mountain et nous fait passer par un petit lac d’altitude le Diamond Lake.

Elle commence par une bonne côte histoire de faire chauffer les muscles. Après celle-ci nous débouchons sur le lac, il est assez joli car les montagnes environnantes se reflètent dessus.

Après une petite série de photos on repart à l’ascension de la montagne.

On a le choix : Eastern ou western… allez, on vient de l’Est de la France alors on va prendre par là ! Quel bon choix avons nous fait : les paysages sont magnifiques et la vue très dégagée, de plus on aura une vue sur le lac Wanaka pendant toute la montée ! Justine adore : pour elle une rando sans vues c’est comme un repas sans vin  😛 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Arrivés en haut c’est la claque visuelle ! Les lacs d’un côté et les montagnes de l’autre, avec comme bonus la vue sur le mont Aspiring. La Nouvelle-Zélande offre une réelle diversité de paysages.

On se prend notre petite pause pour admirer tout ça et là, deux françaises arrivent. L’une est en vacance et l’autre est une expatriée qui vit justement à Wanaka. On discute un peu et on en profite pour se faire donner quelques tuyaux sur les randonnées du coin et d’autres petites choses.

Elles commencent à nous parler d’une gueguerre entre Wanaka et Queenstown : 2 établissements spécialisés dans les burgers se vantent d’être le meilleur du pays voir du monde !!! Les challengers sont le «Red Star» de Wanaka d’un coté et le «Fergburger» de Queenstown de l’autre.

Elles nous parleront essentiellement du Red star, nous confiant même que ce sera leur récompense de ce midi pour être arrivées en haut… On en a l’eau à la bouche et nous décidons de nous y rendre également après notre descente.

Retour au van, on met les voiles directement vers l’établissement… Et là grosse déception : Aujourd’hui est le jour de la fête nationale le «Anzac day». Nos deux randonneuses nous avaient expliqué que le burger serait plus cher mais n’avaient pas pensé qu’il serait fermé. On est déçus et on imagine aussi leurs têtes quand elles vont arriver devant portes closes. Finalement de notre côté on noiera notre chagrin dans des boites de nouilles chinoises !

Elles nous avaient aussi conseillés une petite ballade le long d’une rivière : La Wanaka outlet track et on prendra donc cette direction.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Merci les filles, la ballade était superbe : il s’agit d’un petit sentier au bord d’une eau couleur Jade !

Nous prendrons par la suite la route vers la ville d’Arrowtown, nous arrêtant à quelques points de vues ainsi qu’à un petit producteur de fruits et légumes… 2 dollars le Kilo de pommes une belle affaire.

Finalement on posera le van dans une aire de camping à proximité de Arrowtown vers 17 heures.

Jour 16 : de Arrowtown à Glenorchy : 150 Km

Aujourd’hui on coupe un peu avec les toutes les photos de paysages (pas trop) car on avait deux villes que l’on voulait arpenter. Il s’agit de Arrowtown et Queenstown, ces deux villes sont situées au cœur des Alpes Néo-Zélandaises.

Nous arrivons à Arrowtown, une petite bourgade à l’allure d’un film de western. Les devantures des magasins sont vraiment marrantes et collent parfaitement au thème de la ville. Même sur l’écriteau de la poste on s’y croirait avec son enseigne où est stipulé « Post & telegraph »!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On se baladera dans cette ville une petite heure et nous reprendrons la route pour rejoindre Queenstown.

Queenstown… comment dire… cette ville nous a fait penser à un mélange entre Annecy et Thonon-Evian. De chaque côté de la ville se dressent des montagnes très impressionnantes et un lac de couleur turquoise la borde. Le lieu est plutôt huppé!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On avait raté le coche hier avec cette histoire de Burger, il est hors de question que l’histoire se répète !!! Nous avions l’emplacement ainsi que des avis sur ce fameux Fergburger, y compris le fait qu’il faille faire une queue de 45 minutes pour pouvoir manger. Et bien les avis ne mentaient pas : il y a une queue de malade pour pouvoir manger son burger… dehors !

Comme on a un léger esprit de contradiction, on décide de mettre le cap vers un concurrent: le Devil’s burger ! Nous avions lu qu’il valait amplement le Ferg, sans l’attente interminable. Verdict :  Super bon et très copieux c’est les mots ! On en est ressortis rassasiés !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous poursuivrons par la suite notre découverte de la ville et, après avoir fait le tour du centre retournons au Van pour une nouvelle destination : Glenorchy.

Anecdote marrante : Vous avez déjà tous vus les plaines et les montagnes de Glenorchy… La publicité Milka a été tournée là-bas (trop cher de faire le spot dans les alpes suisses mais il fallait un paysage ressemblant)

Rien que la route pour s’y rendre et magnifique et éveille en nous une envie de randonner !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous devions reprendre la route ce soir pour nous rapprocher de Te Anau, une ville plus au sud… mais finalement on décide de rester la nuit sur place pour pouvoir parcourir une des 9 great walk de Nouvelle-Zélande : La Routeburn Track.

NB : la Nouvelle Zélande compte en effet, 9 great walk! De magnifiques randonnées qui s’étalent généralement sur plusieurs jours. Nous avons déjà pu parcourir un petit tronçon d’une d’entre elles sur l’île du Nord : Tongariro Northern circuit.

Le petit village de Glenorchy nous a vraiment beaucoup plu! Le calme et l’ambiance du lieu comme vous pouvez le voir sur les photos donneraient envie de s’y arrêter encore plus longtemps!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une aire de camping gratuite nous faisait de l’œil : l’aire de Diamond Lake (encore une). En début de soirée nous en prenons le chemin. Le cadre est vraiment sympa mais finalement, au bout de 5 minutes on se décide à repartir pour une autre aire… Le véhicule a été pris d’assaut par des nuées de sandflies assoiffées de sang!

On s’arrêtera donc à une autre aire : la Glacier Burn carpark, pas de sandflies et en plus elle est plus près de notre point de départ de demain. Notre chambre avec vue 😉 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jour 17, de Glenorchi à Te Anau : 245 Km

Nous débuterons donc cette journée par une randonnée aux pieds des glaciers.

La température a bien chuté, on s’habille donc en conséquences et entamons notre marche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERASi la première partie plait beaucoup à Hugues, c’est moins le cas pour Justine : On est en pleine forêt et passons plusieurs ponts de singes sans avoir réellement de vues sur les montagnes et glaciers environnants. On profitera par contre de la présence de nombreux oiseaux tout mignons du coin.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Arrivés au plateau de la première zone de bivouac la forêt disparaît doucement, laissant place à de superbes alpages… et le glacier du mont Aspiring en fond ! On pourra dire qu’on l’a vu des deux côtés à présent 😉OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous repartons par le sentier pour rejoindre le van et manger notre repas de midi! Car cette randonnée aura durée pas loin de 4h tout de même.

Nous reprenons la route et nous dirigeons Vers Te Anau… Mais avant cela on se fera une petite pause à Isengard (plaine de la tour de Saroumane dans la célèbre trilogie du seigneur des anneaux).OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur la route on s’émerveille toujours autant de cette diversité de paysages qu’offre ce pays.

On arrêtera finalement un peu avant Te Anau sur une petite zone de camping sans nom, vraiment très jolie et à proximité d’une petite rivière.

Nous serons rejoins par Laetitia, la collègue de Justine que nous avions déjà croisé lors de notre passage éclair à Wellington.

Nous passerons une très bonne soirée tous les trois autour d’un apéro et d’un repas!

Jour 18 : de Te Anau aux Milford Sound: 96km

Ce matin, on dit au revoir à Laetitia : elle part en direction de Queenstown et nous de Milford Sound.

Milford Sound c’est à priori un immanquable de la Nouvelle-Zélande, Tous ceux qui l’ont fait ne tarissent pas d’éloges à son sujet. Il s’agit d’une Croisière à travers les Fiords Néo-Zélandais. Il existe différentes durées et plusieurs compagnies proposent cette activité. Honnêtement nous avons choisi la notre par rapport au prix .

Cette compagnie c’est « Go orange », nous l’avons bookée sur le site BookMe.nz pour avoir une réduction de 10 $ par personne. Nous avons payé 45$ chacun pour 2h d’excursion.

Nous passerons notre matinée à Te Anau à l’un de nos fréquents arrêts à présent… La bibliothèque (très bien au passage).

On remettra aussi un complément de plein et passerons à une Dump pour se recharger en eau.

C’est finalement en début d’après-midi que entamons la route vers Milford Sound.

Un panneau nous indique qu’il faut à peu près 2 heures pour y parvenir… on comprend vite que les voyageurs doivent mettre plus de temps que ça : Les paysages sont toujours aussi incroyables et les arrêts points de vue très nombreux également.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On fait un arrêt au mirror lake , un petit lac où se reflètent les montagnes environnantes.

C’est merveilleux !!! Les Montagnes se reflètent d’une aussi belle façon que nos tristement connues Sandflies ! On se dit que l’on va retourner rapidement à la voiture et, magie de l’instant : Un bus de touristes chinois décide de s’arrêter pour admirer la beauté de ce lac et faire de superbes selfies ! Merci à tous… la colonie de copines volantes s’en donnera à cœur joie, nous laissant tranquille pour repartir.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aujourd’hui est à marquer d’une pierre blanche : À 15hr00 le van est déjà posé sur la place où nous dormirons cette nuit.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le temps de se rhabiller un peu : ça caille ici ! Nous partons pour une ballade de 45 minutes : le Lake Gunn nature walk. Un petit chemin forestier où sont expliquées pas mal de choses sur la forêt environnante. Bien qu’il n’y ai pas de vue à proprement parler, Justine apprécie également (le côté histoire de la forêt est vraiment bien fait).

On finira finalement la boucle en 1 heure puisque l’on cherchait à débusquer les oiseaux du coin.

Nous comptions faire une randonnée plus longue, mais comme on a un peu trainé on abandonne l’idée.

On profitera du reste de la journée pour se détendre un peu vu que l’on avait pas mal vadrouillé les temps derniers. La soirée est encore très étoilée! On ne vous en a pas encore parlé jusqu’à présent, mais ici on peut nettement discerner la voie lactée! Bon notre appareil photo ne rend rien quand on essaie de la photographier, mais elle est vraiment belle à observer!

Demain est un autre jour, et on vous racontera ce qu’on a pensé de cette fameuse croisière!

                                       La suite au prochain article!! :mrgreen: 

Share Button

Related posts:

2 Des réflexions sur “Road trip N-Z : partie 2 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*