Pourquoi choisir d’aller dans un centre de préservation des éléphants

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Etant des amoureux des animaux, il est important pour nous d’alerter les gens sur la triste réalité qui entoure le tourisme autour des éléphants.

Beaucoup de touristes préfèrent faire la balade à dos d’éléphant, ou encore assister à des spectacles où l’on voit ceux-ci peindre, danser etc.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il n’est pas du tout naturel pour un éléphant de faire toutes ces choses. Il s’agit d’animaux sauvages, dotés d’une mémoire énorme et d’une grande intelligence.

Pour qu’un éléphant accepte de vous promener tranquillement sur son dos, il a été battu et cassé psychologiquement. Ce rituel s’appel la cérémonie du Phajaan. Les jeunes éléphanteaux sont séparés de leur mère, et enfermés dans de toutes petites cages en bois. Ils seront privés d’eau et de nourriture pendant plusieurs jours et blessés physiquement.

Le but de tout ceci est de les rendre dociles. Il s’agit d’une réelle torture pour l’animal. Les blessures infligées, le sont souvent au même endroit : ainsi quand le dresseur touche cette zone l’éléphant se remémore son traumatisme et obéit.

Ajoutons à cela, que pour capturer de nouveaux éléphanteaux, il faut bien souvent abattre les adultes qui l’entourent. Car les éléphants ont également un énorme instinct de famille, et se protègent entre eux quoi qu’il arrive.

Les images étant souvent plus parlantes que les mots :

En bref, vous comprendrez pourquoi il ne faut plus cautionner ce genre de pratique, et Arrêter de monter à dos d’éléphants. Car il ne faut pas oublier que tout ceci existe car la demande est présente.

Elephant Haven

Nous savions qu’il existait des centres, qui apportent une deuxième vie aux éléphants utilisés pour le tourisme ou pour le travail (à savoir qu’il est illégal d’utiliser les éléphants pour le travail en Thaïlande).

Grâce aux voyageurs « en-vie d’ailleurs », nous avons appris qu’un nouveau centre venait d’ouvrir il y a quelques mois dans la région de KanchanaburiElephant Haven . Nous voulions justement nous rendre dans celle-ci ! Nous nous sommes donc empressés de réserver via leur site.

Le tarif, est tout de même assez élevé : 5000 baths la journée pour deux (120€). Mais ça les mérite amplement ! Ce tarif comprend le pick up qui vient vous chercher à Kanchanaburi (le centre est situé à Sai Yok, à 1h de route), le repas et la journée auprès des éléphants.

L’anniversaire de Justine approchant à grand pas, nous considérons qu’il s’agit d’un très bon préambule à celui-ci !

Le grand jour est arrivé, et nous aurons la surprise d’apprendre que nous serons les seuls visiteurs du centre ce jour là !!

Le projet « Elephant Haven » a recueilli pour l’instant six éléphantes. Toutes sont des femelles. Le centre a ouvert ses portes en septembre 2015.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La journée débute par la préparation du petit-déjeuner des pachydermes ! Au menu : riz gluant à la banane, légumes et fruits variés.

Arrive ensuite le moment de la rencontre : six magnifiques éléphantes s’approchent alors. Nous sommes émerveillés tels des enfants.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les éléphantes sont très gourmandes, et s’empressent de dévorer la nourriture que nous leur tendons. Elles la saisissent fermement avec leurs trompes, nous pouvons alors apprécier la dextérité et la force de celles-ci !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après cette collation, nous partons pour une marche dans la forêt. Nous évoluons au milieu des éléphantes, qui sont ici en totale liberté. Les éléphants mangent environ 18h/jour, et dorment le temps qu’il reste. Autant vous dire que la balade s’est davantage apparentée à une marche gourmande pour elles ! 😉OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quel privilège de pouvoir observer ces géants dans leur milieu naturel !

Nous rentrerons ensuite cette fois ci pour notre repas à nous ! Nous aurons droit à un très bon déjeuner végétariens : riz, légumes, omelette, et ananas pour le dessert !

L’équipe de « Elephant Haven » est vraiment sympathique ! Hugues participera d’ailleurs à une partie de Volley improvisée avec eux !

Nous retrouvons les éléphantes dans la forêt, et partons cette fois-ci avec eux pour assister à leur bain de boue ! En effet, les éléphants apprécient jouer dans celle-ci !

Enfin, les températures se sont énormément rafraichies ces derniers jours, et nous sommes passés sous la barre des 20°. Ce qui est bien froid pour nos amis à 4 pattes !

Sur le chemin, une détonation retentit. Il s’agit d’un générateur électrique situé non loin de là qui vient de sauter. Les éléphants sont des animaux très craintifs. On a alors pu observer une scène magnifique. Une des éléphantes s’est mise à barrir très fort, pour appeler ses congénères à se rassembler. Les autres, qui étaient alors dispersées dans les environs, sont arrivées très rapidement. Le petit troupeau s’est alors collé, jusqu’à ce que tout signe de menace soit écarté. Nous sommes restés en retrait avec les membres de l’équipe à observer, le temps que les éléphantes se calme.

Arrivées au bain de boue, les éléphantes tournent autour et ne souhaitent pas vraiment se rouler dedans ! La plus jeune, nommée Chopper, osera tout de même y mettre les pattes ! Mais il fait définitivement trop frais pour s’y rouler !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est aussi ça que nous avons énormément apprécié dans ce projet, ici c’est les animaux qui décident ! On ne va pas les contraindre à faire quelque chose parce que les touristes veulent une jolie photo.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous prenons alors la direction de la rivière pour le « vrai » bain. Nous ne sommes pas très optimistes car l’eau est froide. Mais à notre grand étonnement, elles rentrent toutes dans l’eau sans problème ! On peut alors aller les arroser et profiter de ce moment avec elles !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au retour, nous préparons de nouveau des fruits pour donner une dernière collation aux six pensionnaires ! Il est ensuite temps pour elles d’aller se reposer, mais l’une d’elle en a décidé autrement et ne nous lâche plus. Elle a bien comprit que si l’on continue à la caresser et prendre des photos, les membres de l’équipe la laisseront rester plus longtemps. Comme une enfant, qui essaierait de veiller un peu plus tard le soir !

La meilleure solution a alors été de faire venir la petite fille d’un des employés. La petite est âgée d’environ 2 ans et à sa vue l’éléphante la suit immédiatement. On nous explique alors que l’éléphante agit depuis le début comme s’il s’agissait de sa propre fille. Ces animaux sont justes incroyables…

Cette journée fut juste magique, nous ne l’oublierons pas de si tôt ! Comme vous avez pu le voir, ici tout est fait dans le respect de l’animal, et il était important pour nous de promouvoir ce genre d’initiative ! Si vous êtes intéressés, vous pouvez les contacter ici !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

  Merci à tous de bien vouloir partager cet article pour faire connaitre « Eléphant Haven », mais également sensibiliser les gens sur le tourisme auprès des éléphants.  :mrgreen: 

Share Button

Related posts:

6 Des réflexions sur “Pourquoi choisir d’aller dans un centre de préservation des éléphants

  1. D’où proviennent les éléphantes? ils réussissent à les extraire gràace à des décisions de justice, ou leurs tortionnaires n’en veulent plus car elles sont trop agées? Leur fonctionnement dépend aussi du tourisme ou ils ont qd meme des subventions ou une aide quelconque?
    oui, plein de questions!

  2. Pour le fonctionnement du centre, il y a quand même des aides de l’état en plus du tourisme. Car c’est un sacré budget d’entretenir des éléphants, surtout en terme de quantité de nourriture. Ils ont également un partenariat avec l’université vétérinaire de la région, qui se charge de tout l’aspect santé.
    Pour la provenance des éléphants, nous savons que les six étaient utilisées pour le tourisme. Après chaque cas est différent, selon les sites touristiques, les éléphants n’ont pas assez à boire et à manger (ils ingurgitent normalement entre 100 et 200l d’eau, et env 200kg de nourriture/jour). Du coup ils finissent par être en très mauvaise santé, et ne plus être assez « rentables ». C’est là que les centres arrivent à intervenir. Il faut dire que comme on le disait dans l’article, un éléphant mange 18h par jour normalement…on baladant des touristes sur son dos toute la journée, on comprend vite qu’il y a un manque énorme. Pour la bonne santé de l’animal, le poids sur son dos ne devrait pas excéder 150kg, quand on sait que le siège en lui même pèse près de 100kg..
    La justice n’intervient encore pas suffisamment en Thaïlande. Mis à part le fait d’avoir interdit officiellement le travail des éléphants dans les carrières de bois ( ils devaient remontés des charges énormes dans les montagnes, beaucoup en ont eu la queue sectionnée..), pas grand chose n’est fait.
    Tout ça nous révolte…

  3. Justine avait les larmes aux yeux en la voyant.. Mais malheureusement, il faut des images pour que les gens prennent conscience de la réalité..

  4. Pingback: Bangkok et Kanchanaburi | Arootstheworld

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*