Ninh Binh, Hoi An et Nha Trang

Ninh Binh

C’est à 9h du matin, que nous partons de la ville de Cat Ba, pour une journée de transport direction la baie d’Ha Long terrestre. Nous recommençons en sens inverse le combiné : bus-ferry-bus-bus.

Arrivés à Haiphong, nous sommes basculés dans un mini bus, où nous nous entassons avec les sacs. Celui ne cessera de se remplir au fur et à mesure du trajet, au point d’être assis à trois sur des banquettes de deux personnes.

DSCF2191Nous savons que nous ne resterons pas longtemps dans la région, ce sera une halte de deux jours. Nous avons donc décidé de rester à Ninh Binh même, et de ne pas aller loger à Tam Coc (le village au bord de la rivière).

Plusieurs gérants d’hôtel attendent à notre sortie du bus. Nous négocions une chambre à 165000 dongs (6.76€), et suivons l’un d’entre eux.

Les chambres sont sommaires, mais cela suffira pour une nuit. Nous partirons le lendemain soir vers Hoi an en bus de nuit.

Le matin suivant, nous louons des vélos, pour nous rendre à Tam Coc. 8km nous séparent du village. Il faut au départ s’habituer à la circulation bondée de Ninh Binh, mais on prend finalement assez vite le pli !DSCF2241

Nous arrivons à destination, et l’on constate, que tout ici est très touristique.

Nous souhaitions faire la balade en barque, avec les célèbres rameuses. Nous avions vu qu’il était possible de négocier directement avec elles à certaines heures, et obtenir un tour moins touristique.

Néanmoins, nous partons le soir même, et n’avons pas beaucoup de temps pour chercher le bon plan. De plus, il est déjà 9h30 du matin, et les cars de touristes ne vont pas tarder à arriver de Hanoi…

Après plusieurs refus, nous retournons à l’embarcadère et prenons à contrecoeur le « gros truc de touristes.. ». Les rameuses n’ont en effet théoriquement par le droit de proposer des tours directement. En y allant tôt le matin, où assez tard en fin d’après midi, il est néanmoins possible le faire, les contrôles étant moins fréquents.

DSCF2193

Alors cette balade, qu’en avons nous pensé… Et bien on aurait mieux fait de s’abstenir ! Le temps est gris ce matin là, et les paysages ne ressemblent en rien aux belles images de cartes postales que l’on peut voir du lieu… Les rizières sont inondées, la barque évolue dans une eau marécageuse, et le temps maussade n’arrange rien.

Après 1h30 de balade, nous avons presque hâte que ça se finisse…c’est pour dire comme on a aimé l’expérience…

De plus, notre rameuse, n’a cessé de vouloir nous vendre des nappes, et de répéter le mot « pourboire » qu’elle connaissait étonnement bien en français…

Nous retrouvons à midi, Lina et Nico, qui avaient préféré ne pas faire le tour en barque.

Après le repas, nous enfourchons les vélos et partons arpenter les sentiers de la baie terrestre. Le soleil est enfin là, et le paysage se révèle alors bien plus joli !

DSCF2231

Nous avons 4 bicyclettes de ville, et doutons de leur résistance sur les pistes caillouteuses (on se remémore le pneu explosé à Matsumoto). Et bien, grossière erreur, ils ont parfaitement tenu le coup !

On s’éloigne de la zone touristique, et profitons des paysages tranquillement. Nous rentrerons à Ninh Binh en faisant une belle boucle à travers des villages. Cette virée nous a définitivement réconcilié avec la baie terrestre, et nous comprenons pourquoi tant de monde nous la conseillait. Après, nous doutons toujours de l’interêt réel de la barque.

L’épopée en bus

Nous souhaitions passer Noël au chaud, et avions décidé de partir tous les quatre à Hoi An. Nous avions réservé le trajet en bus de nuit via notre hôtel : Départ 20h –arrivée 9h30-10h00 à Hoi An sans changement ! Ça c’était la version sympa, et utopiste de la chose…

Notre bus à 30 minutes de retard, ce qui n’est pas énorme en soit…Nous arrivons à avoir 4 couchettes du haut, à l’avant du bus.

Nous dormons plutôt bien, malgré le fait que du monde sorte et rentre dans le bus aux différentes étapes, et que les néons soient par la même occasion rallumés.

Nous sommes réveillés à 4h du matin, par la conduite très sportive d’un des chauffeurs (ils sont plusieurs à se relayer). Nous sommes dans un col, et les virages sont pris tellement vite et brusquement que les pneus crissent à chaque changement de direction. Justine s’imagine déjà au fond du fossé !

Nous déposons du monde aux grottes de Phong Na. Et le bus repart plus tranquillement.

A 6h du matin, nous sommes arrêtés par la police. Le bus est fouillé, et immobilisé au bord de la route. On pense repartir assez rapidement… Sauf que notre « équipage » transportait une tonne de vêtements de contrefaçon dans des cartons ! Nous resterons bloqués environs 4h au bord de la route.

Quand nous repartons enfin, la vieille femme de l’équipage (que nous avons surnommé la sorcière tellement elle était aimable), soulève sa couverture, et nous découvrons avec surprise qu’elle était allongée sur sa contrebande de vêtement ! Comme quoi la police n’a pas tout saisi…

Nous débarquons des gens à Hué (il est 12h30), et nous apprenons que nous devons nous aussi sortir du bus ! On doit en attendre un autre, car celui-ci ne va finalement pas à Hoi An !

La moutarde commence à monter…

A 13h30 un autre bus arrive, mais ne peut pas prendre tout le monde, on charge nos affaires dans la soute, et au moment de monter on nous dit : non pas de place pour 4 !

On décharge nos affaires et sommes de plus en plus remontés contre cette compagnie ! Deux minutes plus tard, on nous fait signe de remettre nos sacs en soute et de monter dans le bus! Quel organisation!

Hoi An

Nous arriverons finalement à 17h30 à Hoi An après 21h de bus …

Nous avions réservé un très bon restaurant pour le réveillon à 19H30. Nous devons donc trouver rapidement un hôtel : nous rêvons d’une bonne douche après tout ce périple !

Une nouvelle fois, des gérants d’hôtel attendent à la sortie du bus. Une dame propose des chambres à 10$, qui semblent très bien ! Nous grimpons dans un pick up et prenons nos quartiers au Hoa My hotel. La gérante s’avérera finalement peu agréable durant notre séjour, mais qu’importe ! Ce soir, c’est le réveillon, on essai de se faire beaux, et allons prendre l’apéritif avant le repas !

DSCF2253

Le restaurant est situé à 20minutes à pied de notre hôtel, il s’agit de « l’aubergine 49 ». Un jeune chef Vietnamien qui a étudié la cuisine à Londres est aux commandes ! Le restaurant est vraiment sympa, et propose un menu à 350000dongs (14€30). La présentation des plats est soignée, la vaisselle est très classe, et le service digne d’un gastronomique. Nous aurons même droit à la petite corbeille de pain et au beurre (on en videra 5… ;-)) ! Le repas sera composé de panna cota de chèvre, de bonbons de canard, de poisson … bref on s’est régalé !

L’église est très animée ce soir là, et de petits autels trônes devant les maisons !

Le lendemain, nous partons à la découverte de la vieille ville de Hoi An !

La ville est réputée pour ses boutiques de vêtements sur mesure. Le principal attrait d ‘un séjour ici est donc de faire du shopping !

L’architecture de la vieille ville rappel vraiment l’époque coloniale. On apprécie ses couleurs jaunes et son côté pittoresque ! Néanmoins, on se rend vite compte qu’ici tout est artificiel et fait pour les touristes.

Les commerçants sont d’ailleurs plutôt agressifs, et désagréables quand on ne leur achète rien.

Nous trouverons tout de même notre bonheur : des lunettes de soleil et une petite robe pour Justine, un débardeur pour Hugues et des bracelets.

Ne pas hésiter à négocier les prix, car ceux–ci sont très élevés au départ.

Le midi, nous dégusterons une spécialité du coin : le Cao Lao.

Nous nous rendons au café 43, établissement mentionné dans le lonely planet, et dont de nombreux voyageurs disaient du bien ! On est ravis la bière est à 3000dongs! (La moins chère du voyage!)

Le Cao Lao est bon, mais ce n’est clairement pas le meilleur plat que nous avons pu tester au Vietnam.

Nous essayerons également les white rose, le moston fried, et leurs nems qui étaient très bons. Par contre gros bémol sur leur soupe Pho.

Le soir, nous retournons vers la vieille ville, qui à priori est très belle illuminée. C’est vrai que les lampions disséminés un peu partout font leur effet ! La vague de touriste est néanmoins également à son paroxysme… nous ne nous y attarderons donc pas trop.

Nous reprendrons un bus de nuit le lendemain soir vers Nha-Trang, la côte d’azur Vietnamienne.

Il a plu toute la journée, nous n’avons donc pas fait grand chose à Hoi An pour ce dernier jour. Nous mangerons néanmoins dans une petite cantine de rue fort sympathique.

Nha Trang

Le bus vient nous chercher aux alentours de 18h00 devant notre hôtel. Lina et Nicolas partent également sur Nha Trang, mais pas avec la même compagnie.

Le trajet se passera bien, et c’est vers 6h00 du matin que nous atteignons la ville balnéaire. Nous avions repéré un hôtel, nous allons donc négocier la chambre et déposer les sacs. Il est en effet un peu tôt pour le check in. Nous allons prendre un petit déjeuner, et nous installer à la plage. Nous n’avions pas trop prévu cette option, et n’avons donc pas de serviettes. Tant pis, on déplie les housses de transport des sacs, et nous installons dessus, pour un premier bain de soleil !

DSCF2356

On prendra un Ban Mi sur le chemin du retour! On ne vous en a pas encore parlé, mais le Ban Mi c’est juste trop bon ! On voit que le France est passée par là, car il s’agit d’une sorte de sandwich avec du vrai pain ! Oui …Vous avez bien entendu ! Du pain !! La garniture, varie d’un petit stand à un autre mais en gros, on y trouve de la viande, des crudités, et des sauces asiatiques ! C’est délicieux !!

Notre hôtel, le funny house, est vraiment sympa. Il est hors du quartier touristique, sans en être trop loin. Nous avons une immense chambre de 30m2 avec un grand balcon : le rêve ! Le personnel est très gentil, et pour 13$, nous aurons les petits déjeuners ainsi que les vélos compris !

Le soir, nous retrouvons nos copains Lina et Nicolas ! Leur trajet en bus a  été mouvementé ! La durée officielle entre les deux villes est de 12h (avec les pauses). Ils ont mis 9h30 à arriver…leur chauffeur a conduit comme un dingue ! Les routes sont assez dangereuses au Vietnam, ils ont donc été déposés à 4h30 du matin au centre ville en n’ayant pas dormi grand chose !

Le lendemain, après un bon petit déjeuner nous enfourchons les vélos direction : Po Nagar ! Un temple Cham, situé à quelques km au sud de notre quartier.

Pour la petite histoire, le royaume Champa (d’où l’abréviation Cham), régnait sur la zone centrale du Vietnam entre le 2ème et 17ème siècle ! De culture hindouiste, ce peuple est encore présent en toute petite minorité sur une zone frontalière avec le Cambodge !

Arrivés à destination et après nous être acquittés de 22000 dongs/pers pour l’entrée, nous découvrons ces petits temples !

On se croirait vraiment revenus en Inde, du côté d’Orchha !

DSCF2394

Le parc n’est pas très grand, mais est vraiment agréable ! En bonus, on bénéficie d’une jolie vue sur le port de Nha Trang !

DSCF2373

Après cette visite, on se trouve une minuscule échoppe de rue, où une femme nous préparera des nouilles de riz aux crevettes, œufs, légumes etc. pour 10000dongs (40ct) !

On s’est encore régalé ! Il faut dire que depuis qu’on est au Vietnam, nous avons vraiment constaté la différence de qualité entre les échoppes de rue et les restaurants ! Nous n’avons jamais été déçus dans « les cantines » où mangent les locaux. Les restaurants plus touristiques rognent sur les portions et le goût n’est pas toujours au rendez vous !

Bref, passons ce petit aparté !

Nous retournons une partie de l’après midi à la plage. Il fait vraiment chaud, et le vent est bien présent !

DSCF2401

On s’arrête à l’agence Camel Travel (une bonne compagnie de bus), et négocions deux tickets pour partir le lendemain à Dalat !

Le soir, on retrouve Lina et Nico, et après l’apéritif, on se fait un petit plaisir : des pizzas! Nha Trang pullule de restaurants en tous genres! Nous avions repéré une vraie pizzeria, et avions été conquis par l’odeur qui s’en dégageait. Le prix est plus élevé que pour un repas classique, mais tant pis! Et ça valait le coup!

On quitte de nouveau nos amis baroudeurs, qui décident de rester encore un peu à Nha Trang. Nous nous retrouverons le 31 à Mui Ne pour fêter le nouvel an ensemble! 🙂

 

 La suite au prochain épisode…

                                      N’hésites pas à partager si tu as aimé cet article!! :mrgreen: 

 

DSCF2257

 

Share Button

Related posts:

2 Des réflexions sur “Ninh Binh, Hoi An et Nha Trang

  1. Bonjour et bravo pour cet article detaillé!
    je suis actuellement au vietnam, et on me dit qu’il est impossible de rejoindre ninh binh depuis cat ba… idem pour ninh binh vers hoi an… pourriez vous me dire comment vous avez réussi à rejoindre ses villes sans passer par hanoi à chaqe fois ?

    • Bonjour et merci pour le commentaire! 🙂
      Nous avions presque à chaque fois réservé nos bus via les hôtels dans lesquels nous logions. Pas de soucis pour Cat-Ba -Ninh binh : un changement à Haiphong (mais qui est compris dans le billet, on vous guide directement vers un mini-bus).
      Par contre Ninh Binh-Hoi AN ce fut vraiment long.. avec un changement non prévu à Hue qui nous a fait perdre encore du temps.
      Je ne sais pas qui te dit qu’il est impossible de rallier ces villes, mais si c’est un hôtel essai de voir avec d’autre (peut- être que celui là ne le propose tout simplement pas..)
      Bonne chance pour la suite, et pense à nous en mangeant une Pho bo ou un Cafe sua da 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*