Matsumoto, Nagano et Tokyo

DSCF1689

Matsumoto

Matsumotoooo ! Matsumotoooo ! Cette petite voix chantant l’arrivée dans la ville à la gare nous laisse présager du meilleur !

Nous partons à la recherche de notre hôtel, et ce qu’on peut dire, c’est qu’on sent nettement la différence de température ! 4° à 15h, ça revigore !

Avec les montagnes enneigées en toile de fond, l’atmosphère ici nous plait bien !

Enfin, deux secondes après avoir eu cette pensée, nous croiserons un homme titubant dans la rue, le pantalon couvert de vomi, qui ira d’ailleurs finir de répandre sa galette sur le trottoir !

Après cette charmante vision, nous trouvons notre hôtel : le Southern Cross !

Situé à deux pas du château de Matsumoto, nous y avons eu un super accueil ! Le personnel est vraiment gentil, et nous couvrira de petites attentions !

Le soir venu, nous allons nous balader du côté du château, pour l’admirer de nuit, avec ses éclairages ! Le reflet de celui-ci sur l’eau est vraiment sympa à voir !

DSCF1571

Le lendemain, nous décidons d’aller arpenter la ville à vélo ! L’hôtel en mettant gracieusement à disposition, nous n’allons pas nous priver !

On enfourche les deux bicyclettes, assez vieilles il faut le dire, et commençons notre petit tour ! Au bout de quelques km, le pneu de Hugues éclate… Oh non…zut on a vraiment pas de bol !

Nous rentrerons donc à pied en poussant les vélos jusqu’à l’hôtel !

Justine expliquera d’ailleurs très bien le problème aux gérants : elle décrira un rond imaginaire avec son doigt pour la roue, et PAAFFF ! Hugues l’imitera un bon moment pour la taquiner !

On retourne découvrir la ville à pied, et allons jusqu’à l’école de Kaichi ! Il s’agit d’une école très ancienne, au style architecturale mêlant orient et occident ! A l’intérieur, il est possible de voir des expositions de matériel scolaire de l’époque. Nous ne pourrons malheureusement l’observer que de l’extérieur, puisque celle-ci est fermée le lundi.

DSCF1587

Nous prendrons ensuite la direction de la rue Nawate. Cette petite ruelle traditionnelle est vraiment sympa, on y trouve de nombreux restaurants et échoppes.

On retournera profiter du château, qui est également très beau de jour!

Nous n’avons pas très bien choisi notre période pour découvrir cette vallée, étant à la recherche de grands espaces et de beaux paysages, nous apprendrons sur place que de nombreuses routes pour accéder aux hauts plateaux sont fermées en hivers.

Le soir nous dégusterons notre premier Ton Katsu (porc pané). Il s’agit d’une spécialité très appréciée par les Japonais dont nous n’avions jamais entendu parler avant ! On pourrait comparer ce plat à une sorte de cordon bleu, accompagné d’une sauce et d’une salade de choux ! La panure est faite maison et le tout est garni généreusement de viande et de fromage. Nous avons adoré !

DSCF1599

Nagano

En 50 minutes de train nous arrivons à la ville de Nagano ! Célèbre pour les JO d’hivers de 1998, nous avons choisi d’y passer deux nuits.

Sur place, il n’y a néanmoins pas grand chose à faire …

Nous visiterons le temple Zenko-Ji, qui est bien la seule vraie attraction de la ville.

La période hivernale en fait un point départ approprié pour les stations de ski. Ce qui n’est pas vraiment prévu au programme.

La région est également célèbre pour ses sobas ! Nous avons trouvé un petit restaurant qui les faisaient maison : un délice ! La particularité des sobas est qu’elles sont faites à base de farine de Sarrasin !

DSCF1623

Enfin, vous l’aurez compris, nous nous sommes surtout reposés à Nagano !

Tokyo, le come back !

Nous approchons de la fin de notre séjour au pays du soleil levant. Tokyo est tellement vaste que lui consacrer 10 jours sur notre mois au Japon ne s’avère pas de trop !

Nous restant la partie sud de la ville à explorer, nous avons choisi de nous baser dans le quartier de Chuo. Nous avons trouvé une auberge, où nous logerons en dortoir !

Nous profiterons néanmoins du dernier jour de notre Japan Rail Pass pour faire un crochet le soir par Harajuku !

Quartier animé, où les cosplayers peuvent trouver toutes sortes d’accessoires et tenues extravagantes !

La rue Takeshita dori face à la sortie de métro, nous a particulièrement plu ! Il y a de nombreuses boutiques et l’ambiance qui s’en dégage le soir est vraiment fascinante !

L’ile artificielle d’Odaiba

Samedi il fait beau, nous en profitons pour partir à la découverte de l’île artificielle d’Odaiba, que l’on rejoint en traversant le magnifique Rainbow bridge !

Nous nous rendons tout d’abord en métro jusqu’à la station Shimbashi, pour ensuite prendre la ligne Yurikamome. Il s’agit d’un monorail sans chauffeur.

Nous avons les places de devant, le paysage qui évolue devant nous est juste splendide ! On se croirait presque dans une attraction qui slalome entre les buildings.

Nous descendons à la station Daiba, et commençons par faire un petit tour ! Il y a des centres commerciaux immenses, nous rentrons dans le « Diver city tokyo plaza ». Nous y mangerons un délicieux Ton Katsu ! Nous ressortons par la porte du fameux Gundam géant.DSCF1681

Hugues le mitraillera sous toutes les coutures ! Il y a de plus un spectacle qui devrait commencer à 15h ! Nous attendons donc sur place pendant la ½ heure qui suit, parce qu’il fallait, voyez vous, trouver le meilleur emplacement… Hugues finira carrément perché dans un arbre !DSCF1693

Le fameux spectacle en question était vraiment décevant…On s’attendait à de la fumée, de la musique, des éclairages… Et bien non ! Nous aurons droit à un léger fond sonore, avec le Gundam qui clignote et qui bouge la tête !

Bref… Nous continuerons notre route vers le musée de la science et de l’innovation ! Le Lonely planet en dit beaucoup de bien : on aurait du se méfier !

Nous qui nous attendions à voir plein de projets futuristes, des nouvelles technologies etc. Et bien encore une fois non…

Nous commenDSCF1695çons notre visite par le troisième niveau, censé être dédié à la robotique, et à l’innovation. Nous tombons effectivement dans un premier temps sur des robots, bien flippants car très ressemblants à des humains.

Puis, il y a de nombreux ateliers didactiques, où l’on aborde différents sujets : l’électricité, la montgolfière, les changements climatiques etc.

DSCF1697

Il est également possible de faire partie d’une ville imaginaire créée par le musée, en « jouant » par le biais d’une sorte de Kinect.

Mais on se rend vite compte que le musée recense les innovations déDSCF1704jà existantes, et a plutôt vocation à vouloir les expliquer à un jeune public. Il y a en effet un grand nombre d’enfants. Point positif de ce musée : la démonstration de Asimo. Robot capable d’effectuer des mouvements très impressionnants ! Par exemple : il court en avant et en arrière, saute à cloche pied et saute à pied joint ! C’était vraiment sympa.

Nous monterons également dans une reproduction d’un sous-marin où on s’amusera à bidouiller tous les boutons…

Le reste est ludique et amusant, mais ce n’est pas franchement ce à quoi nous nous attendions.

Nous ressortons pour aller admirer la vue sur la baie et le Rainbow bridge de nuit. Celui-ci est éclairé, et devient juste magique ! Odaiba a même sa petite statue de la liberté !

Après avoir bien profité du panorama, nous reprenons le monorail, et allons dans la direction de la Tokyo Tower. Nous vous avions déjà parlé de la « Tokyo sky tree », il s’agit ici d’une autre tour, plus petite, et qui prend les traits de notrDSCF1775e bonne vieille tour Eiffel !

Celle-ci aussi est illuminée et est assez jolie !

 

Le lendemain il pleut, nos projets tombent à l’eau (c’est le cas de le dire !). Nous en profitons pour buller à notre hôtel.

Le soir, nous nous rendrons dans un restaurant spécialisé dans le bœuf ! Nous choisirons un premier plateau, où sont disposées différentes sortes de viandes : dont le fameux bœuf de Kobe ! Nous avons trouvé le bon compromis, il n’y a que 4 petits morceaux de Kobe sur le plateau, ce qui nous permet d’y gouter sans nous ruiner ! (Enfin c’est vite dit…)

Celui-ci était vraiment délicieux ! Néanmoins, les autres sortes étaient selon nous tout aussi bonnes ! En discutant avec le responsable du restaurant, celui-ci nous explique que si le bœuf de Kobe est très connu, la viande Japonaise dans sa globalité est excellente puisqu’elle est élevée dans les mêmes conditions. Musique et massages rendraient la viande très tendre ! Nous avons repris un deuxième plateau de viande très bien assaisonnée. Comme vous pourrez le voir sur les photos, nous cuisions nous même notre viande sur une sorte de barbecue ! Nous accompagnerons cette dégustation d’une bonne bouteille de vin ! Ce qui a alourdit la note…mais bon ça valait le coup ! Nos voisins de table, ont même souhaité nous faire goûter leurs gâteaux apéritifs ! Nous avons ainsi eu une grosse coupelle de biscuits locaux, qui étaient très bons !

Le marché aux poissons de Tsukiji !

Lundi, c’est au marché aux poissons de Tsukidji que nous nous rendons. Celui-ci est le plus grand de ce type au monde ! Il est composé d’une partie extérieure, ainsi que d’un énorme hall intérieur.

DSCF1841

Nous souhaitions au départ pouvoir assister aux enchères de thon, qui ont lieu dés 5h du matin. Seul les 120 premiers visiteurs arrivés sur place ont le droit d’observer ces enchères. Malheureusement, l’accès aux touristes n’est pas autorisé entre le 1er décembre, et le 20 Janvier. Les enchères sont cruciales à cette période de l’année, il ne faut donc pas gêner les affaires.DSCF1812

Tant pis, pouvoir se balader dans le marché c’est déjà pas mal ! La partie extérieure comporte de nombreux étales, des restaurants, et également une section davantage dédiée aux fruits et légumes. Nous y verrons notamment le célèbre Wasabi !

 

DSCF1830

Le hall intérieur est beaucoup plus impressionnant ! On se croirait dans une poissonnerie géante, ou plutôt dans un Runjis de la mer ! Le sol est glissant, puisque tout est nettoyé au jet. On se balade dans le dédale de petites « ruelles », et nous verrons de nombreux crustacés, et poissons ! On a pu discuter avec un des hommes qui travaille à un des stands à propos du Fugu ! Poisson toxique s’il est mal cuisiné, il a également une mâchoire redoutable, puisqu’il pourrait nous couper un doigt ! Brrr!

 

Nous avons vraiment apprécié la partie intérieure, il faut néanmoins respecter quelques règles si vous souhaitez vous y rendre : avoir des chaussures adaptées, ne pas déranger les gens qui y travaillent, se faire discrets, ne rien toucher ou encore ne pas utiliser le flash de votre appareil photo. Par une période, les enchères de thon avaient été complètement interdites aux touristes, car nombreux étaient ceux qui ne respectaient pas les produits, et le travail des professionnels.

On peut comprendre que cela puisse agacer de voir tous les jours des touristes déambuler, l’appareil photo à la main sur son lieu de travail…pourtant les Japonais étaient encore une fois de plus accueillants : quelle tolérance !

Nous mangerons dans un restaurant non loin de là. Sans surprise nous prendrons des makis et sushis ! Plus frais, on ne peut pas mieux faire !

DSCF1848

L’après-midi, nous irons nous promener le long de la Sumida gawa, le fleuve qui traverse Tokyo. Le panorama est vraiment joli.

Le lendemain, nous prendrons l’avion direction le Vietnam ! Notre dernier jour au Japon, sera consacré aux lessives, et à la réorganisation des sacs !

Notre bilan sur le pays arrive très bientôt !!

 

Si tu as aimé cet article, n’hésites pas à le partager  :mrgreen:

 

Capture d’écran 2015-12-14 à 21.53.37

Share Button

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*