Le Parc National de Toro-Toro

Après huit jours passés à Sucre nous prenons la direction du parc national de Toro Toro ! Nous poursuivons pour l’instant à 6, toujours accompagnés des Bibis et des Laumar !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous voyageons dans un premier temps en bus de nuit jusqu’à la ville de Cochabamba. Nous arrivons au petit matin, endossons nos sacs à dos et prenons la direction des agences proposant des mini-vans pour Toro-Toro.

La Bolivie, ça ne réussit franchement pas à Justine ! Entre le mal d’altitude, la bronchite et maintenant son ventre qui s’y met : on peut dire qu’elle fatigue !

Après toute la nuit dans les transports, les 5h de route de gravier ont du mal à passer.

Nous poserons nos sacs à l’hostal Asteria et on se reposera le reste de la journée. Justine n’avalera quasi rien et l’apothéose aura lieu pour elle le soir, puisqu’en se mettant au lit, elle se mettra à convulser. Hugues, après avoir donné l’alerte, prendra les choses en main jusqu’à l’arrivée des autres en la mettant notamment en PLS.

Les filles habillent Justine, qui est complètement déconnectée, et tout le petit groupe prend la direction du centre de santé du village. Ce n’était franchement pas le lieu pour avoir un problème sérieux…après deux prises de tension, et des médicaments pour l’estomac donnés on retourne se coucher.

Justine se croyait dans un rêve, et il a fallu qu’on lui ré-explique tout ce qui s’était passé le lendemain.

On laissera encore une journée s’écoulée afin d’être sûr que Justine va mieux. Nous profiterons du village, calme et reposant.

previous arrow
next arrow
Slider

Si nous sommes venus visiter le le parc national de Toro Toro, c’est en partie car on peut y observer des traces de dinosaures ! Oui vous avez bien lu ! La terre, très malléable a permis de faire de réelles empruntes du passage de ceux-ci !

Après avoir acheté nos tickets pour le parc national, nous prenons la direction du bureau des guides (il est en effet interdit de visiter le parc sans guides) ! Nous choisissons notre premier parcours : Le Vergel. Il s agit d’une boucle de 4h où l’on peut observer les fameuses traces de dinosaures, mais aussi découvrir un canyon !

Nous pouvons observer en premier de petites empruntes de bipèdes ayant appartenues à une famille proche du Vélociraptor ! C’est fou comme elles sont bien conservées ! Les énormes traces du Brachiosaure sont quant à elles impressionnantes de par leurs tailles !

Nous poursuivons tranquillement notre marche, passant des formations rocheuses à des points d’observations. Les paysages sont vraiment jolis !

previous arrow
next arrow
Slider

Vient le moment de descendre dans le canyon. Justine préfèrera attendre à la buvette, pour ne pas tenter le diable : il y a 400 marches à remonter.IMG_8673

Hugues et Martin se baigneront dans le cours d’eau situé au fond du canyon ! L’eau était bien fraiche !!

Le lendemain, nous choisissons un autre parcours : « la ciudad de Itas ». Il faut environ 1h en voiture pour parvenir jusqu’à celle-ci.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre guide du jour est clairement beaucoup moins motivé que celui de la veille ! Il avance très vite, ne donne que peu d’explications et commence franchement à nous énerver !

On décide donc de trainer, pour l’ennuyer !

Les paysages sont encore plus jolis que ceux du Vergel ! Nous passons à travers des grottes et cavités naturelles, voyons des peintures rupestres (peu convaincantes), et pique-niquerons face à un magnifique panorama ! Nous pourrons même voir le pénis de l’Inca! 😉

previous arrow
next arrow
Slider

Au retour, nous devons emprunter des échelles plutôt vertigineuses sans aucune assistance de notre guide encore une fois !

Comme vous pouvez le voir, nous avons vraiment apprécié notre passage à Toro Toro ! La petite vie de village, et les paysages nous ont vraiment plu !

Le matin suivant nous prenons le bus à 6h pour retourner à Cochabamba !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cochabamba

Nous comptons passer deux jours dans cette grosse ville, moins touristique afin de profiter de l’immense marché que l’on nous a conseillé !

Après 5h30 de bus, nous sommes redéposés au niveau d’une des agences qui gère les départs au parc national de Toro Toro.

Nous sommes toujours tous les six, et nous apprêtons à re-traverser la ville pour trouver un hostal proche du marché.

Nous sortons nos gros sacs de leurs housses de transport, lorsqu’une femme juste à côté de nous renverse ses pièces sur le sol. Par réflexe, tout le monde se retourne et en moins d’une seconde une autre femme s’est emparée du petit sac de Donia !

David se précipite derrière la première femme qui montait déjà dans un véhicule ! Heureusement pour nous, un militaire en faction avait intercepté l’autre femme qui avait le sac ! Comme quoi les forces de l’ordre ne sont pas si corrompues en Bolivie !

Donia récupère son sac, tout est bien qui finit bien ! Ouf ! On va redoubler de vigilances !

Comme on vous le disait, nous profiterons surtout de cette étape de deux jours pour faire du shopping, et profiter de l’immense marché ! Les filles sont aux anges et s’en donnent à cœur joie !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cochabamba est aussi réputée pour sa gastronomie nous allons donc tester ça (nous ne sommes pas clairement emballés par cet aspect de la Bolivie pour l’instant). Le marché regorge effectivement de petits restaurants, stands et autres vendeurs ambulants qui proposent : jus de fruits, salades de fruits, desserts, pâtisseries, et autres plats salés !

previous arrow
next arrow
Slider

Notre court séjour à Cochabamba s’est donc avéré agréable, malgré le fait que mise à part le marché nous n’ayons pas vu grand chose de la ville !

Il est temps pour nous de nous diriger vers la Paz, car le chrono file et nous souhaitons avoir le temps de profiter du Pérou !

                    À bientôt pour la fin de nos aventures Boliviennes ! :mrgreen: OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Share Button

Related posts:

2 Des réflexions sur “Le Parc National de Toro-Toro

  1. Les photos nous rassurent quant a l’état de santé de justine, Mais prenez bien soin de vous. Vos récits nous passionnent toujours. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*