Gérer son départ

Il y a beaucoup de choses à anticiper pour pouvoir se lancer dans un tel voyage. Outre les vaccins, visas, assurances et démarches bancaires que nous allons aborder dans d’autres articles, il faut également organiser « sa vie d’avant ».

 Son travail

 Nous avons tous deux la chance d’être employés au sein d’un hôpital, étant affiliés à la au-revoir-presidentfonction publique hospitalière, nous avons la possibilité de prendre ce que l’on appelle « une disponibilité ». Il en existe différents types, certaines sont accordées d’office lorsqu’il s’agit par exemple d’un problème de santé, et d’autres sont soumises à acceptation : les disponibilités pour convenances personnelles. Il est possible d’en prendre plusieurs dans sa carrière : par période de trois ans maximum, jusqu’à un total de dix ans cumulées.

Notre disponibilité durera un an, il nous faudra juste confirmer notre volonté de réintégrer le CH trois mois avant la date de retour. Il faut être titulaire pour pouvoir bénéficier d’une disponibilité.

D’autres options existent dans le privé comme le congé sabbatique :

« Le congé sabbatique permet aux salariés remplissant des conditions précises d’ancienneté et d’activité de suspendre leur contrat de travail afin de réaliser un projet personnel. La durée du congé est comprise entre 6 et 11 mois. Le départ en congé fait l’objet d’une demande du salarié et d’une réponse de l’employeur respectant des contraintes de forme et de délai. L’employeur peut décider de reporter ou refuser le congé dans certaines situations. »

Il est encore possible de démissionner, même s’il est plus intéressant d’obtenir une rupture conventionnelle de contrat : vous pourrez ainsi toucher le chômage à votre retour le temps de trouver un nouveau travail.

Quelque soit votre cas, il est important d’informer son employeur de son projet afin d’essayer lorsque c’est possible de trouver la solution la plus adaptée.

 Son logementchaunu

Pour notre part, nous louons un appartement dans la région de Chambéry, il nous suffira donc d’anticiper le départ en respectant un préavis de trois mois.

Que faire de ses meubles et affaires personnelles ?

Nous avons vendu une partie de nos meubles, et fait un tri au niveau de nos vêtements.

Nous avons la chance d’avoir un ami qui s’est proposé de garder toutes nos affaires pendant notre absence. Elles seront stockées dans son garage. Il est également possible de trouver un garde meuble, le tarif varie en fonction de la surface nécessaire.

Son fidèle compagnon

 Cette partie nous tient particulièrement à cœur, car elle nous a énormément travaillé.

Nous avions une Shar-Pei nommée Freya :  « notre petite fifille « . Malgré toute l’excitation et le plaisir que nous a530243_10201051354468055_356246269_nvions à organiser ce voyage, nous avions toujours un petit pincement au cœur lorsque nous pensions au moment ou nous devrions la confier pendant un an.

Un animal est sensible, et il peut être très déstabilisant d’être séparé de sa famille pendant autant de temps. Il faut donc trouver une personne de confiance pour en prendre soin, et habituer votre animal à aller chez cette personne : ainsi il comprendra que vous reviendrez le chercher.

Notre Freya est malheureusement décédée brutalement au mois de Juin 2015, nous devions la confier à un proche.

Nous avions également rencontré plusieurs professionnels, et structures d’accueil. Il ne faut pas hésiter à se déplacer ou tenter diverses solutions afin de trouver celle qui sera la plus adaptée à votre animal.

 Votre Véhicule

On peut choisir de vendre ou conserver son véhicule. Nous avons décidé de garder nos deux voitures : elles seront stationnées chez de la famille et des amis.

Il faut alors baisser son assurance au minimum : c’est obligatoire en France d’être assuré, même pour des véhicules qui restent stationnés. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence, car nous avons eu des devis très différents allant de 10 euros à 38 euros par mois !

Divers

D’autre petites choses sont à anticiper, comme par exemple le renvoi de courrier. Il faut Unknowntrouver une personne de votre entourage qui acceptera de le recevoir pendant votre absence.

Il faut également penser à informer sa mutuelle, pour clôturer le dossier afin de ne pas payer une couverture inutile pendant le voyage.

Vous oubliez les impôts ? Eux ne vous oublieront pas : demandez à faire toutes vos démarches par informatique : cela simplifiera les déclarations pendant que vous serez à l’étranger.

images

Le téléphone : nous allons résilier nos abonnements, pour n’en conserver qu’un seul, avec un forfait de base. Pour pouvoir recevoir les SMS de confirmation de paiements, et pouvoir téléphoner en cas de pépin. Nous utiliserons néanmoins Skype, ou les réseaux sociaux pour communiquer avec nos proches.

 

Enfin ne surtout pas oublier de faire une grosse fête d’avant départ, pour marquer le début de cette fabuleuse aventure !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*