Du repos à Pokhara

Après d’interminables heures de transports comme on vous en avait parlé récemment, nous sommes arrivés dans la ville de Pokhara. Une ville assez tranquille au pied de la chaine de l’Annapurna où les coups de klaxon ont laissé place à une certaine douceur de vivre au bord du lac Fewa !DSCF8960

Arrivés à notre hôtel nous nous sommes informés sur les diverses activités qu’offrait la ville aux routards. Bon… on ne va pas se mentir, on avait besoin de se poser un peu après cette virée assez palpitante en Inde. On a donc repassé le petit braquet : les activités se passeraient après une ou deux bonnes nuits de sommeil et la mise à jour de notre aventure sur le blog.

C’est donc au matin du 2ème jour que nous sommes partis, chaussures de rando aux pieds, à l’assaut de « La pagode de la paix » sur les hauteurs de Pokhara.

La pagode se situe à presque 1500m d’altitude, ce qui nous fera environs 800m de dénivelé : pas mal pour se remettre en jambe.

Nous avons donc longé le lac Fewa, et nous nDSCF8981ous sommes enfoncés dans la forêt (à savoir qu’il est possible de traverser en barque, ce qui écourte largement la balade). Pendant cette grimpette nous avons pu admirer pas mal de singes en plein numéro d’équilibristes.

Arrivés au niveau de la pagode, une pancarte nous avertit que le silence est de mise et qu’il faut retirer ses chaussures, ce que nous faisons. Et là… c’est le drame ! Une chose noire est projetée sur le sol, ça remue ! Il s’agit d ‘une sangsue ! On soulève nos pantalons, Justine en a encore accrochées aux chevilles !!

Pour ceux qui connaissent Justine et son amour pour les petites bêtes on vous laisse imaginer sa réaction ! La silencieuse Pagode de la paix a été (légèrement) perturbée par des « Oh mon dieu » « Vite fais quelque chose ! »DSCF8998

Après avoir admiré la vue (couverte) sur la chaine de l’ Annapurna et la région de Pokhara (et surtout inspecté nos chaussures à la loupe) nous sommes redescendus par le chemin qui mène au lac et où nous sommes cette fois-ci rentrés en barque.DSCF9051

Ce soir là nous dégusterons quelques « MOMO Végétariens » : spécialité originaire du Tibet, qui ressemble à des ravioles que l’on trempent dans une sauce épicée.

DSCF9100Le lendemain c’est au tour de la vieille ville de Pokhara d’être visitée. La carte de la ville fournie par l’hôtel étant très sommaire Hugues, décide d’y aller en tongs car après tout … ce n’est pas très loin… 6Km plus tard nous arrivons sur les lieux et il est vrai que c’est un tout autre Pokhara qui s’offre à nous. Les enfilades de magasins ont laissé place à un marché local, et nous pouvons admirer les anciennes bâtissent de la ville.

Nous flânons dans ces ruelles ou le temps n’a semble t’il pas d’emprise, avant de rentrer à notre hôtel. (Les tongs de Hugues ont beaucoup moins apprécié la promenade !)

Notre dernier repas fût excellent : un poulet tika accompagné de Nans. Le tout a été cuisiné dans la plus pure tradition :cuit dans un four à tandoor! On en salive encore!

A 7h30 le matin suivant, nous sommes de nouveau dans un bus direction Kathmandu.

Voici une petite vidéo de notre passage à Pokhara.

 

Si tu as aimé cet article, n’hésites pas à le partager !  :mrgreen: 

Share Button

2 Des réflexions sur “Du repos à Pokhara

  1. Article très intéressant j’espère que les blessures de justine vous bien j’ai trop hate de lire la suite de vos aventures en tout cas les photos sont très belles
    bon voyage à vous deux
    elise verney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*