Découverte de l’Amazonie Péruvienne à Puerto Maldonado

Depuis Arequipa, nous prenons un bus de nuit qui nous conduira à Cuzco. Porte d’entrée de la vallée sacrée, cette jolie ville a beaucoup à offrir ! Nous y reviendrons néanmoins plus tard, car nous souhaitons dans un premier temps nous rendre à Puerto Maldonado afin de découvrir une nouvelle facette du pays : l’Amazonie !

Si nous avons fait halte à Cuzco, c’est pour y retrouver nos amis Lauriane et Martin : Laumar en Voyage. Nous partirons tous les six pour l’Amazonie. Ces quelques jours à Cuzco auront été l’occasion de rencontrer la mère et la cousine de Martin, de déguster pour la première fois un Pisco Sour, de manger une super raclette et enfin de faire la connaissance de Marine du blog « Happy trip ». Celle-ci a décidé de prolonger le voyage de deux mois afin d’étudier l’espagnol à Cuzco.

Après ces moments de détente dans la ville, nous reprenons un autre bus de nuit direction l’Est du pays!

Dès notre arrivée, nous avons l’impression d’être de retour en Asie ! La flore tropicale, la chaleur, l’architecture et même les tuc-tuc sont présents ! Nous sommes quasiment au niveau de la mer, et ça on peut dire que ça fait un bail que ça ne nous était pas arrivés !

Nous souhaitions faire une excursion de trois jours/deux nuits dans la jungle, surtout basée sur l’observation de la faune et de la flore locale. Nous sommes rapidement approchés par deux guides, qui nous proposent des tours. Après de longues négociations, nous décidons de partir avec un dénommé Victor.

Son agence locale est en fait une entreprise familiale de natifs du coin. Nous logerons au lodge « El Gato ». Celui-ci est situé à 3h30 de bateau de Puerto Maldonado.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous partons en taxi jusqu’à l’embarcadère, puis grimpons dans une première pirogue à moteur. Au bout d’une heure, nous sommes rejoints par Eduardo (le frère de Victor), venu à notre rencontre avec un bateau plus rapide. Son épouse et lui tiennent « El Gato », il sera donc notre guide.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous remontons le rio Tambopata et profitons de ces paysages si différents de ce que nous avons vu jusqu’à présent. On ne se croirait clairement pas au Pérou…

Les caïmans et piranhas peuplent ces eaux, mais aujourd’hui, c’est sur les rives du fleuve que nous pourrons observer nos premiers animaux ! Nous verrons notamment un couple de Capybaras, des hérons et une multitude d’oiseaux.

previous arrow
next arrow
Slider

Nous pique-niquerons sur le bateau, notre plat enveloppé dans une feuille de bananier nous met dans l’ambiance ! Le tout est délicieux et nous laisse présager du meilleur en ce qui concerne la gastronomie locale.

Nous arrivons à notre Lodge vers 16h. Nous faisons la connaissance de Soledad, la femme d’Eduardo, et prenons nos quartiers dans les petites cabanes disséminées dans le jardin. Nous sommes agréablement surpris, chacune à sa propre salle de bain, et possède de solides moustiquaires à chaque lit (Ouf !).

previous arrow
next arrow
Slider

Nous sommes quand même bien fatigués par tout ce voyage (entrepris au final depuis la veille au soir).

Le soir venu, Eduardo nous proposera tout de même une première activité : aller observer les caïmans dans le fleuve. En effet, il fait nuit, il s’agit donc du meilleur créneau pour les voir ! Équipés de nos frontales, nous rembarquons donc dans la pirogue et essayons de les débusquer.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous en apercevrons quelques uns, mais la manœuvre ne sera pas si évidente puisqu’à notre approche, beaucoup s’enfouissent sous l’eau.

Nous logeons à côté de Lauriane et Martin, nos cabanes communiquent d’ailleurs. Nous découvrirons dès le premier soir les joies de la vie en pleine forêt amazonienne. En effet, la nuit les insectes sortent ! Ce soir, ce sera de nombreuses blattes qui décideront d’élire domicile dans nos deux cabanes.

Le lendemain, après un bon petit déjeuner, nous partirons explorer la jungle !

Nous marchons en file indienne derrière Eduardo armé de sa grande machette. Il chassera d’ailleurs un petit serpent très venimeux à l’aide de celle-ci .

Nous tomberons ensuite assez rapidement sur un bel Hiboux ! Notre hôte nous montrera aussi plusieurs sortes d’arbres et de plantes médicinales !

La forêt est dense et il est difficile pour des novices comme nous d’apercevoir tout ce qui nous entoure !

previous arrow
next arrow
Slider

Nous arriverons à plusieurs points d’observations. Ceux-ci sont censés nous permettre d’admirer le repas des perroquets. Nous n’aurons pas trop de chance, nous ne les verrons que dans les arbres.

Nous tomberons aussi sur une multitude de petits singes ! L’un d’eux loupera d’ailleurs son saut vers une branche et s’écrasera plusieurs dizaines de mètres plus bas dans le fleuve…

En fin de matinée, il est l’heure de pêcher ! Oui mais pas n’importe quoi : le Piranha !

Les cannes à pêche sont locales, simplement un morceau de bois avec une ficelle et un hameçon. Eduardo ouvrira un fruit pour en extraire de gros vers blancs, qui nous serviront dans un premier temps d’appâts. Nous poursuivrons par la suite avec les morceaux d’un petit poisson pêché par notre guide.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

David sera le premier à remonter un Piranha ! La chance ne le lâchera plus puisqu’il en sortira assez rapidement un deuxième. Lauriane pêchera une autre espèce, et enfin Justine décrochera la palme en sortant un gros spécimen de Piranha. Ouf, on devrait tous avoir à manger ce soir !

Après 4h à arpenter la forêt, nous retournons manger et nous reposer au Lodge. Nous ne ressortirons qu’en début de soirée afin d’effectuer une balade nocturne. Eduardo nous fera tout d’abord goûter de nombreux fruits tropicaux des arbres qu’ils cultivent.

Se promener dans cette épaisse végétation à la frontale est vraiment particulier. Les bruits sont partout. Nous verrons notamment un gros rongeur, ressemblant à un petit capybara, une sorte de faisan, des vers luisants, et notre guide gardera le meilleur pour la fin : la Tarentule, plus connue sous le nom de mygale !

Il en débusquera assez rapidement une dans son trou. Celle-ci s’énervera férocement après le bâton tendu pour la titiller ! Beurk c’est tout de même bien gros…

previous arrow
next arrow
Slider

De retour au Lodge, nous dégusterons les piranhas pêchés le matin même ! Nous avons beaucoup apprécié ce poisson très tendre !

Il est l’heure de se coucher, et comme la veille les grosses blattes ont investis les lieux. Heureusement que les moustiquaires sont solides. Justine se brosse les dents tranquillement quand Hugues lui dit très sereinement en montrant le plafond :

« Mais le pire de toute façon, c’est pas les blattes… c’est ça ! »

Justine hurle de toutes ses forces, se rue sur la porte, s’excite dessus pour l’ouvrir et sort comme une furie dehors !

La coupable ? Une mygale venue s’installer dans la cabane.

Les hurlements de Justine ont fait sortir Martin qui arrive en renfort avec… sa tong…

Heureusement Eduardo avait aussi entendu les cris d’alerte, et lui arrivait avec la machette.

La mygale sera délogée, et tout le monde pourra aller se coucher. Plus ou moins sereinement…

Le dernier jour nous sommes prêts à retourner dans la jungle à 5h00.

L’activité est intense tôt le matin, les perroquets s’en donnent à cœur joie. Les couples de volatiles peuplent certains arbres, ce qui donne une cacophonie assez sympa !

Nous reprendrons le bateau après le repas de midi pour rejoindre Puerto Maldonado.

Ce séjour dans la forêt amazonienne est passé très vite, mais nous a donné un bon premier aperçu de ce que pouvait être le poumon de la terre !

Share Button

Related posts:

3 Des réflexions sur “Découverte de l’Amazonie Péruvienne à Puerto Maldonado

    • Bonjour,

      Le tarif était très raisonnable, aux alentours de 25 dollars/jour/personne. À savoir que nous étions 6, et étions les seuls touristes à l’arrivée du bus : c’est surement pour cette raison que nous avons pu négocier à ce point les prix. Pour plus d’infos : auto-roots info Pérou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*