De Santiago à Valparaiso!!

Santiago

C’est à 20 heures que nous posons le pied en Amérique Latine accompagnés des Bibis ainsi que Mathieu et Audrey. Après avoir dit au revoir à ces derniers, on prend notre bus direction le terminal de Bus « Los Heroes » dans le centre de Santiago. Après nous être donnés rendez-vous pour le lendemain, nous partons pour notre AirBnB.

Grand bien nous en a pris ! On se retrouve avec un vrai petit studio fonctionnel… et sûrement le meilleur lit que nous ayons eu depuis le début du voyage ! Les bras de Morphée ont été très accueillants cette nuit là.

Le matin on retrouve donc nos chers Bibis et explorerons la ville pendant 2 jours ensemble.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ses rues animées, ses vendeurs ayant leurs étals à même le sol, ses empanadas, ses gâteaux au dulce de leche, ses vues sur la cordillère des Andes, etc.

previous arrow
next arrow
Slider

Bref, cette ville nous a bien plu ! Mais alors, qu’avons nous fait pendant ces 2 journées :

Le Palacio de la Moneda (palais de la monnaie) : un remarquable édifice construit lors de la colonisation des espagnols. Ayant subi de gros dommages lors du coup d’état d’Augusto Pinochet, il a été rénové et abrite à présent le bureau de la présidente Michelle Bachelet!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La Plazza Del Armas (Place d’Armes) : Une place vraiment très agréable d’où se dégage une certaine douceur de vivre, elle regroupe un musée Précolombien, une belle Cathédrale, la Poste centrale du Chili et un Musée National.

La Cathédrale vaut à elle seule le détour ne serait-ce que pour la Nef ! Nous avons aussi pu assister à un début de messe mais l’ambiance nous a moins convaincu que celle à l’île de Pâques.

La poste centrale à quant à elle une belle façade en style néo-classique à la française. Son intérieur est par contre très épuré. Le détail sympa c’est toutes les boites d’adresses sécurisées.

Le Musée National : Inauguré par « L’excellentissime Señor Augusto Pinochet » (Seule référence au dictateur), ce musée nous raconte un peu l’histoire du Chili à travers différents matériaux, maquettes et peintures… et pour ne rien gâcher il est gratuit !

La Chascona : Maison de Pablo Neruda célèbre poète et écrivain Chilien. Par contre nous sommes arrivés à son seul jour de fermeture : le lundi ! On ne la contemplera donc que de l’extérieur !

Le Cerro San Cristobal : située à 880 mètres, cette colline est un peu le symbole de la ville : au point culminant se dresse la Statue de l’immaculée conception. Elle offre aussi quelques beaux points de vue sur la cordillère des Andes et sur la ville elle-même. Il existe 2 solutions pour se rendre au plateau du sommet : Les jambes ou le funiculaire… Allez hop… « grimpes là dessus t’auras du lapin » (sur le funiculaire)!!!

previous arrow
next arrow
Slider

Il est vrai que l’altitude donne faim, on en profitera donc pour se faire une pause gâteaux au  « dulce de leche » !

Pour la petite histoire, le dulce de leche est une institution au Chili (tout comme en Argentine), il s’agit en fait de confiture de lait! 

Le Jardin Botanique de Santiago : c’est joli mais on se dira que ce n’est peut-être pas la meilleure saison pour admirer les fleurs (hémisphère sud en mai = automne).

Le Mercado central : le plus gros marché au poisson de la ville, il dispose même de plusieurs restaurants en son centre.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Vega central : Un autre marché énorme où l’on retrouve plutôt la population locale. Viandes, légumes, fruits et autres denrées se partagent les étales. On craquera pour une énorme brochette de viande à 1000 pesos (env 1,25€) et des Sopapillas : de grosses galettes avec du potiron en ingrédient de base.

previous arrow
next arrow
Slider

C’est aussi là-bas que nous mangerons notre premier « almuerzo » (repas du midi). Un caméraman et un reporter viendront même nous filmer lors de notre repas. Hugues lancera un « Hola Mama » mais peu de chance qu’elle le voit un jour ! 😉

Le Musée National des Beaux arts où siège le cheval de Chuck Norris, a été notre point d’interception pour récupérer un « Wally » ! Les wally sont des guides qui font visiter la ville mais aussi des points d’intérêts méconnus dans des quartiers pas forcément prisés des touristes. Ce système marche au pourboire.

Nous avons parcouru la ville uniquement à pied ! Autant dire que ça nous a bien fait les jambes ! L’ambiance le soir venu était vraiment sympa, avec les musiciens et autres vendeurs ambulants le long des stations de métro !

Nous testerons le métro le dernier jour pour nous rendre au terminal de bus!

Valparaiso

Nous partirons le matin suivant en direction de la ville côtière de Valparaiso. S’étant habitués aux bus souvent vétustes de l’Asie, on peut le dire… on a eu un choc !!! Les bus ici sont impeccables et super confortables… Justine en profitera même pour se « reposer les yeux » !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On arrivera deux heures plus tard, La ville est déjà bien plaisante au 1er abord. Pleine de couleurs et très vivante ! On parcourt les 2,5 km qui nous séparent de notre guesthouse assez rapidement. La vue depuis celle-ci est vraiment jolie! Nous profiterons de l’après-midi pour faire une lessive et quelques courses.

Le lendemain matin est à graver d’une pierre blanche puisque ce sera la plus longue grâce matinée depuis le début de notre tour du monde : 9hr45 !!!

On vous explique : L’hôtel dans lequel nous logeons a le petit déjeuner inclus mais on ne peut le prendre qu’entre 9h15 et 11h30, de plus, les Bibis arrivent vers 12h00 par le bus de Santiago… le résultat c’est ça !

Nos amis arrivent à l’heure prévue, posent leurs sacs et nous partons explorer la ville.

Valparaiso est vraiment une ville aux 1000 couleurs et les façades des maisons ainsi que les murs ont été mis à disposition des artistes spécialisés dans les graffitis.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le résultat est vraiment joli : partout où il y a de la place il y a du graff : un mur, une maison en ruine, un parc pour enfant, un square ; tout est bon pour exprimer son talent !

previous arrow
next arrow
Slider

Nous vadrouillerons donc ainsi toute la journée, passant des ruelles aux grosses artères et de surprises en surprises.

Un autre aspect de cette ville est qu’elle est construite à flanc de collines, on passe du niveau de la mer à des points de vue quelques centaines de mètres plus haut. Il est donc possible d’utiliser des ascenseurs afin de prendre de la hauteur et pouvoir ainsi redescendre tranquillement par les ruelles adjacentes.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous passerons également par le port, où des bateaux proposent des excursions de 30 minutes dans la baie. On passera notre tour.

La pâtisserie est aussi partie intégrante de l’identité du pays et les gâteaux, parfois très crémeux font le plaisir de tous 🙂

Le matin suivant sera une douche froide (dans tous les sens du terme) ! Une pluie torrentielle s’abattra sur la région nous laissant un peu dépités pour le coup. Ce sera donc une journée de planification pour la suite du voyage.

Notre seule sortie en ville sera pour s’acheter de quoi se faire des tortillas (excellentes en passant) et une bouteille de vin du pays (très bon aussi).

Le lendemain c’est le miracle ! Plus un nuage à l’horizon et des températures très clémentes. Nous repartons donc à l’assaut de la ville et de ses graffs !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous sommes à présent le 4 juin, une date symbolique pour nous : cela fait à présent 10 ans que nous sommes ensemble !

10 ans que nous partageons les bons comme les mauvais moments.

10 ans que nous nous voyons murir l’un l’autre.

10 ans de soutien mutuel.

Bref, 10 ans que nous nous aimons.JJ2A0014-2

On avait voulu anticiper les choses en se prenant un hôtel un peu classe à l’île de Pâques mais ce fût un échec, c’est donc ici à Valparaiso, le jour J que nous avons prévu un bon restaurant… et on s’est vraiment régalés !

Mais avant ça nous sommes partis de l’autre côté de la ville à la découverte du Cerro Polanco, où des concours de graffs ont eu lieu. Le quartier n’est pas réputé très sur, nous montons donc par l’ascenseur et redescendrons simplement à pied, comme nous l’avaient conseillés nos copains les « Laumar »!

previous arrow
next arrow
Slider

Nous mangerons le midi au mercado central, où nous serons accueillis par le dynamique Miguel angelo! Le mercado est en effet une alternative plutôt bon marché pour prendre un almuerzo (3500 pesos le repas, soit environ 4,50€).

Nous nous baladerons le reste de l’après-midi dans les rues basses de la ville. On en profitera pour se racheter deux sweats à capuche bien chauds, il faut dire que le choc thermique est bien présent!

Le soir, nous nous rendons au restaurant « le conception« , situé juste à côté de notre hostal dans le cerro du même nom!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le repas sera délicieux et l’on passera une très bonne soirée! Au menu : duo de ceviche,  filet de congres, caquelon de crevettes et volcan au chocolat!

Dernier jour à Valpo! Nous prenons le bus de nuit vers La Serena. Nous avons donc encore toute la journée pour profiter de la ville. Nous longeons la côte en partant dans la direction de Viña del mar, pour nous rendre au marché au poisson de la Caleta. Les chiens des rues sont très présents au Chili (tout comme ils l’étaient à l’île de Pâques), un d’eux semble nous avoir pris en affection car il passera toute la journée avec nous! On lui a fait faire une bonne balade (env 10km).OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La promenade le long de la côte est vraiment jolie, et nous pourrons admirer de grosses colonies de lions de mer!

Au marché aux poissons ils sont déchainés sur la plage, guettant les restes de poissons jetés par les pêcheurs!

previous arrow
next arrow
Slider

Le midi, nous goûterons le fameux « completo » : sorte de hot-dog géant, garni au guacamole et tomates! Cela nous semblait un peu écoeurant de prime abord, mais nous avons finalement trouvé ça très bon!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous récupérons ensuite nos sacs et prenons la direction de la station de bus, où nous patienterons plusieurs heures en jouant tous les 4 à la belote!! (oui les bibis nous ont appris 😀 ).

Petit bilan sur ces deux villes! Bien qu’elles soient très proches géographiquement nous les avons trouvées très différentes. À la surprise générale nous avons préféré Santiago. Valparaiso est une ville plutôt sale où les détritus et crottes de chiens sont monnaies courantes! Les garçons auront d’ailleurs infligé à leurs chaussures de nombreuses joyeusetés! L’insécurité nous y a semblé également plus importante, nous nous sommes fait déconseillés de nombreuses zones par notre hostal et un homme nous a même abordé dans la rue pour nous dire de faire très attention à l’approche d’un quartier « sensible ». Le dimanche matin (à 11h on s’entend 😉 ) les personnes alcoolisées et sous emprise d’autres substances sont nombreuses. Malgré ces aspects, nous avons tout de même apprécié notre passage dans cette ville, mais Santiago nous a davantage conquis avec sa vie de quartier et ses lieux historiques!

                 À bientôt à la découverte d’autres régions du Chili!!  :mrgreen:

Petit Bonus : « tu t’es vu quand t’as bu » à Valparaiso!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Share Button

Related posts:

4 Des réflexions sur “De Santiago à Valparaiso!!

  1. Bravo les jeunes amoureux….
    Eh oui a 10 ans d’âge….on est encore bien jeune..
    En ce qui concerne le Chili et Gerardmer, nous avons accueilli un jeune chilien « Bernardo » il y a quelques années au Rotary. Ce jeune etait non seulement très sympa mais en plus très genereux puisqu’il décida de passer du temps libre lors de la fin de son séjour avec les personnes âgées de la maison de retraite …donc pour nous, Chili = notre super Bernardo.
    De plus je me souviens avoir lu dans un de ces fameux livres de Gilles DURAND sur l’histoire de Gerardmer qu’un long câble metallique d’une seule pièce qui etait l’âme d’un monte charge qui allait de Longemer vers les crêtes …fut vendu au Chili….,sans doute pour réaliser un semblable funiculaire ou autre monte charge qui ne doivent pas manquer en raison du relief…
    Merci encore pour vos infos, bises
    Francois L.

    • Le Chili est plein de Bernardo alors 🙂 Le sens de l’accueil, du sourire et de l’entraide est très développé ici, on s’y sent très bien!

  2. Bonjour

    Merci pour ces superbes images. Vous me faites toujours autant rêver.
    J’avance dans l’organisation de notre TDM en partie grâce à vos commentaires . Merci encore.
    Pour la température ici la fin mai ressemblait plus à un mois de novembre qu’à un mois de mai, quant aux pluies on en a eu un max
    Je vois que la réputation des bus chiliens n’est pas volée.
    A bientôt
    Marie-Stephane

    • Nous avons entendu qu’effectivement le temps n’était pas au top en France!Ça va venir!
      Le Chili est vraiment une belle surprise, nous nous y sentons très bien! D’ailleurs on prend notre temps 🙂
      Super si on peut vous aider dans votre préparation!
      À bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*