De Potosi à Sucre

Potosi

Après nos 3 Jours de traversée en 4×4 dans le Sud Lipez et le Salar d’Uyuni, nous prenons le bus pour rejoindre notre prochaine destination : Potosi.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Potosi est une ville en pente, elle se situe à une altitude de 4070 M et est dominée par une montagne du nom de « Cerro Rico » (montagne riche). Son nom vient du fait qu’elle a été une immense réserve de minerai d’argent aujourd’hui quelque peu tarie.

Arrivés à l’arrêt de bus c’est au tour de Justine de souffrir du mal d’altitude, nous décidons donc de prendre un taxi pour monter à l’hostal qui se situe à 1,5 kilomètre et 300 mètres de dénivelé positif plus haut.

Ce soir là nous ne traînerons pas car les derniers jours nous ont bien fatigués, nous profiterons également de la journée suivante pour nous reposer.

Si nous avions prévu de faire étape à Potosi c’était évidemment pour visiter les mines mais aussi la Casa de la Moneda.

Pour la petite histoire, lorsque les colons espagnols sont arrivés dans cette ville et ont pris conscience du potentiel lucratif du lieu, ils ont commencé à récupérer le précieux minerai dans le but de fabriquer leur monnaie (le réal). Pour se faire, ils faisaient travailler les indigènes aux mines ainsi que dans l’usine de fabrication des pièces. La quantité d’argent extraite de la montagne pourrait selon la légende relier la ville de Potosi à la péninsule ibérique par un pont d’argent. Il se serait vu possible de faire un autre pont dans le sens inverse avec les os des indigènes morts au travail.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour la 1ère fois depuis le début du voyage nous allons pouvoir profiter d’une guide francophone !

La visite est vraiment très intéressante et la guide ne sera pas avare d’informations.

  • De la naissance de la ville de Potosi à son apogée lors de la colonisation des espagnols.
  • De l’extraction du minerai à la finalisation du processus des pièces.
  • De la nationalisation des mines à la création de coopératives.

Clairement nous avons adoré !

La ville de Potosi n’est pas en reste puisqu’elle abrite de nombreux bâtiments au style colonial! De plus l’ambiance y est très festive, car nous tombons en plein « San Juan » : la saint Jean.

previous arrow
next arrow
Slider

Ce soir là nous partirons manger au marché central de la ville… 5 bolivianos (0,70€) le burger… à ce prix là on ne se prive pas !

Le lendemain nous avions prévu la visite de l’une des mines. C’est à la compagnie Silver tour que l’on s’est adressés.

Nous partons tous les trois avec David, Donia ne se sentant pas avec l’altitude.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre 1er arrêt sera pour nous équiper… tout un programme :

  • Grosses bottes.
  • Sur-pantalons et survestes.
  • Casques avec lampes.

Une véritable tenue de mineur on vous dit !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre 2ème arrêt sera un magasin style Bui-bui où l’on vend de la coca, des pierres de coca, du soda, de l’alcool à 96° buvable et … de la dynamite !

Le but de ce petit arrêt marché est d’apporter des présents aux mineurs.

Nous arrivons finalement à la mine pour une visite de 2 heures dans les galeries. Depuis l’extérieur nous bénéficions d’un joli panorama sur la ville. Celui-ci est néanmoins quelque peu terni par l’énorme quantité de déchets répandue un peu partout.

L’entrée, réalisée au temps des colons, est constituée d’une voûte en pierre sur une centaine de mètres… après ça devient plus compliqué : le développement de la mine s’est fait de manière plus ou moins anarchique.

Le groupe avance très vite et très rapidement ! David et Hugues qui recherchent des pierres précieuses se feront distancer à plusieurs reprises !

Au fur et à mesure que nous progressons dans la mine l’atmosphère se fera de plus en plus chaude jusqu’à flirter avec les 30°.

previous arrow
next arrow
Slider

À la sortie, nous devrons attendre une bonne demi-heure au froid notre transport retour. Vraiment pas terrible pour la santé ces chauds/froids.

Le lendemain nous prendrons la direction de Sucre, la capitale constitutionnelle de la Bolivie.

Sucre

Après 3 heures de bus nous arrivons à Sucre et prenons nos quartiers dans l’hostal Pacha Mama. Nous avons choisi cet établissement car nous devons y retrouver les copains Lauriane et Martin : les LauMar, nous les avions croisés en Nouvelle Zélande souvenez-vousOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ils nous apprennent qu’un petit apéro est prévu ce soir, on se dirige donc au marché central pour effectuer quelques emplettes supplémentaires.

Pain, guacamole, doritos, fromage, olives, Vin… bref on passera un très bon moment 😉OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Lendemain Justine ne se sent vraiment pas bien : Toux, fièvre, mal de tête… Bref elle nous fait une bonne bronchite!

Nous passerons donc les jours suivants à l’hostal le temps qu’elle se remette.

Notre principale activité sera le marché central que l’on aura tellement arpenté que l’on pourrait en faire un plan d’une extrême précision !

Nous nous serons aussi occupés à l’hostal dans des parties endiablées de dés, ping-pongs, belote, échecs etc.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une fois à peu près remise sur pied (soit 6 jours plus tard) ,on est partis explorer la ville.

  • Nous sommes allés au Couvent San Felipe de Neri, il donne depuis son toit une très belle vue sur la ville de Sucre et ses alentours.

Des jeunes filles étaient présentes pendant notre visite et répétaient une chorégraphie dans la cour du couvent.

Justine et Donia, après les avoir observées depuis le toit, ont tenté de reproduire les mouvements plus ou moins bien mais avec une joie communicative.

previous arrow
next arrow
Slider
  • La plaza 25 de Mayo : Il s’agit de la place centrale de la ville, les habitants de Sucre y viennent pour se reposer, passer le temps et s’amuser des enfants courant après les pigeons.

Face à elle se trouve l’imposant « Palacio de la prefectura » ainsi que de nombreux magasins, restaurants et églises.

previous arrow
next arrow
Slider
  • La Recoleta : sur les hauteurs de Sucre, cette place entourée d’église donne un très beau point de vue sur la ville. Elle est aussi un haut lieu de photo de mariage, en témoigne ce joli couple !
previous arrow
next arrow
Slider
  • Le parc Simon Bolivar : Un parc bien agréable qui pourrait s’apparenter « de loin » au Champs de Mars à Paris car l’on trouve une réplique de notre chère tour Eiffel (modèle réduit).

Il y est sensé avoir un spectacle son et lumière dans ce parc à 19hr00 mais on a fait choux blancs !

Nous avons également déniché une boutique spécialisée dans le chocolat :  Le Magasin Para Ti : Blanc, au lait, noir, avec des éclats de quinoa, d’amande, de coco… Le paradis des gourmands en somme.

Cette bouillonnante cité avec toutes ses rues de style colonial nous a vraiment plu et on aurait pu facilement y rester quelques jours de plus mais il était temps de reprendre la route pour … voyager dans le temps !

                                      On vous dira tout au prochain article 😉

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Share Button

Related posts:

Commentaires fermés