La santé pour un tour du monde

 Etant infirmière il est évident que ce thème m’intéresse, mais au delà de ça je pense que n’importe quel voyageur est confronté à une appréhension : se chopper une grosse « M… » à l ‘étranger. Pour ne rien arranger, je travaillais dans le service spécialisé dans les infections et autres maladies du voyageur : soyons franc ce n’est pas une légende urbaine, un voyage peut virer au cauchemar si on n’est pas un minimum précautionneux. (Dixit celle qui a mangé du poisson cru au Sénégal, et s’en rappellera… 😯 )

Les Vaccinsvaccins-humour

 Commençons par un petit rappel. En France, le vaccin DTP (diphtérie, tétanos, polyo) est obligatoire. D’autres vaccins comme le ROR, ou encore contre les hépatites, la coqueluche, la tuberculose (BCG) sont recommandés.

Certains vaccins sont également obligatoires et recommandés dans les divers pays du Globe.

Voici les principales maladies pouvant porter à se faire vacciner sur notre route : (les tarifs indiqués sont variables en fonction de l’établissement ou vous vous rendez)

  • La fièvre jaune : est une maladie hémorragique virale aiguë transmise par des moustiques infectés. Le terme «jaune» fait référence à la jaunisse présentée par certains patients. L’Afrique compte 33 pays à risque totalisant 508 millions d’habitants. Dans les Amériques, la fièvre jaune est endémique dans neuf pays d’Amérique du Sud et dans plusieurs îles des Caraïbes. Les principaux pays à risque sont la Bolivie, le Brésil, la Colombie, l’Equateur et le Pérou.  Un vaccin tous les 10 ans (tarif : environs 55 euros)
  • L’hépatite B : L’hépatite B est une infection virale qui s’attaque au foie. Elle peut être à l’origine de maladies aiguës ou chroniques. Trois injections en 21 jours, puis un rappel au bout d’un an. (Remboursé ou gratuit)
  •  L ‘hépatite A : est une hépatite virale, une maladie infectieuse aiguë du foie causée par le virus de l’hépatite A1 à transmission le plus souvent oro-fécale par des aliments ou de l’eau contaminés. Deux injections à 6 mois d’intervalle pour être immunisé pendant au moins 10 ans voir plus (je suis vaccinée depuis 1993, et les tests sanguins ont montré que j’étais encore largement immunisée). Tarif : environs 43 euros
  • La fièvre typhoïde : La fièvre typhoïde est une maladie provoquée par l’ingestion d’eau ou d’aliments ayant subi une contamination fécale d’origine humaine par Salmonella typhi, bacilles de la famille des entérobactéries. Comme toutes les maladies à transmission oro-fécale, la fièvre typhoïde survient le plus souvent dans des zones où l’hygiène est précaire. Une injection tous les trois ans. (Tarif : environs 50 euros). A noter qu’il existe un vaccin combinant hépatite A+ fièvre Typhoïde. Environs 67 euros
  • L’encéphalite Japonaise : est une maladie virale transmise par les piqûres de moustique. Un des plus importants vecteurs de cette maladie est le moustique Culex tritaeniorhynchus. Cette maladie est très fréquente en Extrême-Orient et en Asie du Sud-Est. Deux injections à 28 jours d’intervalle (Environs 82 euros l’injection)
  • La Rage : La rage est une maladie virale grave touchant les mammifères dont les humains.Elle est causée par un virus qui provoque une encéphalite. La rage est une zoonose assez commune qui touche surtout les carnivores. La rage se transmet le plus souvent par morsure, mais peut aussi être transmise par simple léchage. Trois injections en trois semaines (Environs 30 euros par injection)

Qu’avons nous décidé de faire ?perso_interrogation

Travaillant à l’hôpital tous les deux, nous sommes déjà à jour de certains vaccins, notamment l’hépatite B. Nous sommes également tous deux vaccinés contre l’hépatite A.

Concernant la fièvre Jaune, je suis vaccinée récemment suite à notre dernier voyage au Sénégal. Hugues va devoir le refaire car il arrivait à son terme de 10 ans d’efficacité au mois de janvier 2015.

Nous allons tous les deux nous faire vacciner contre la fièvre typhoïde (offerte par la médecine du travail de notre hôpital ^^)

Nous avons longuement hésité à faire le vaccin pour l’encéphalite japonaise. Il y a en effet peu de risque de contracter cette maladie, et le tarif est assez élevé! Néanmoins, nous serons en fin de période des pluies en Indonésie, et comme nous ne comptons pas exclusivement rester en agglomération nous avons préféré ne pas courir le risque. Les conséquences liées à la pathologie sont en effet assez dissuasives : 30% de décès et  30% de séquelles neurologiques.

Concernant la Rage, nous ne comptions pas faire la vaccination. En effet, celle -ci ne dispense pas de se rendre dans un centre anti-rabbique en cas de morsure. Néanmoins cette vaccination présente des avantages, le schéma vaccinal sera simplifié puisqu’au lieu de 4 injections en 21 jours, vous n’aurez que deux injections en 3 jours. De plus, si vous n’êtes pas vaccinés, ils vous injecteront ce que l’on appelle des immunoglobulines humaines, afin de booster votre système immunitaire. Il s’agit d’un produit sanguin, les effets secondaires peuvent être importants. Ne préférant pas courir le risque de devoir se faire injecter ce produit dans des pays à l’hygiène douteuse, nous avons finalement décidé de faire également ce vaccin. Gros avantage, celui-ci est efficace à vie!

Le traitement pour le paludisme

« Le paludisme est une maladie infectieuse potentiellement mortelle due à plusieurs espèces de parasites appartenant au genre Plasmodium. Le parasite est transmis à l’homme par la piqûre de moustiques infectés. Ces moustiques, « vecteurs » du paludisme,  appartiennent tous au genre Anophèles. »

ll

La première, chose à faire est de se prémunir des piqûres de moustiques : anti-moustiques, moustiquaire imprégnée, vêtements couvrants le soir.

Après il existe des traitements oraux préventifs comme par exemple la Malarone, le Riamet, le Lariam ou encore la Doxycycline. L’un ou l’autre de ces traitements peuvent vous être prescrits en fonction de l’endroit où vous vous rendez.

Ils ont néanmoins des effets secondaires non négligeables, surtout pour un voyage aussi long que le notre.

   La solution que nous avons choisie est d’emmener avec nous des comprimés de Malarone, que nous prendrons en curatif à savoir 4 comprimés, sur trois jours dans le cas où l’on présenterait des symptômes suspects. 

Notre trousse de Pharmacie pour un Tour du Monde

  • Du désinfectant en uni dose (type biseptine, bétadine..)
  • Pansements : double peau, adhésifs (type élasto), compresses, cotons, bandes.
  • Doliprane+ ibuprofen
  • Anti diarrhéique : Tiorfan+ Imodium
  • Nausées, vomissements : Motilium
  • Antibiotiques : Augmentin, Zithromax, Monuril
  • Traitement curatif palu : 24 comprimés Malarone
  • Antihistaminique : Aérius
  • Colchimax (ttt pour Hugues)
  • Pilule contraceptive pour 12 mois
  • Pommade anti-inflammatoire : Type Voltarène
  • Solution hydro-alcoolique
  • Pastilles de décontamination de l’eau : type Micropur
  • Spray et lotions anti-moustiques

Ne pas oublier d’être en possession des ordonnances des médicaments (rédigées en DCI : dénomination commune internationale) que vous emmenez avec vous : elles peuvent vous être demandées à la Douane par exemple.

DSC_0001

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*